Nous suivre Industrie Techno

Durabilité La géothermie à usage industriel

H. L.

Pour alimenter son amidonnerie de Beinheim (Bas-Rhin), Roquette envisage de miser sur la chaleur d'une eau puisée à 2 500 mètres de profondeur. Cette géothermie à usage industriel direct est une première mondiale. Cette chaleur sera fournie par la future centrale de Rittershoffen, distante de 15 km, gérée par la société Ecogi, qui devrait entrer en service en 2015. Roquette obtiendra ainsi 24 MW de vapeur pour son procédé, soit 25 % de ses besoins. Cet apport s'ajoute aux 42 MW thermiques de sa centrale à biomasse, inaugurée en décembre 2011. Un vrai challenge en termes d'organisation : « Il faut revaloriser au maximum la chaleur renouvelable pour respecter les objectifs fixés avec l'Ademe », explique le directeur de l'usine, Clément Robert. La vapeur issue de la biomasse et de la géothermie alimentera en priorité les besoins incompressibles du procédé, tandis que les chaudières à gaz assureront les pics de consommation liés aux fluctuations de production.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0950

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2012 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Ifpen se cale sur le calcul intensif pour développer des méthodes de conception réduisant les coûts de l’éolien flottant

Grâce à 6 millions d’heures de calcul pour effectuer des simulations sur le supercalculateur Jean Zay, IFP Energies nouvelles[…]

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

Quand la simulation, l’intelligence artificielle et les capteurs favorisent l’économie circulaire

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

Plus d'articles