Nous suivre Industrie Techno

Du suivi des colis au guidage embarqué

W. M.
Du suivi des colis au guidage embarqué

Le terminal durci Motorola MC 9000 combine RFID et GPS pour garantir la sécurité de la livraison.

© D.R.

- La solution de Kratzer et Motorola permet de remonter en temps réel des preuves de livraison, tout en offrant plus de fonctions.

L'intégrateur allemand Kratzer, installé en France depuis mai 2007, propose la solution de suivi des livraisons CadisTransport sur un ordinateur de poche durci de Motorola. La suite logicielle se compose d'un module de communication mobile, d'un logiciel embarqué et une application client- serveur à installer dans le système informatique de l'entreprise.

Cette application centralise les données reçues des véhicules, soit par le biais d'un réseau sans fil Wi-Fi - sur un site, la surface de stockage de l'entreprise par exemple - soit par GPRS (réseau de téléphonie mobile) lors des tournées. Il s'agit d'abord des preuves de livraisons (Pod), enregistrées par la lecture d'un code à barres, la prise d'une photographie ou la lecture d'une étiquette RFID. Outre ces outils de saisie de données, le terminal est doté d'un GPS. La Pod est donc liée au point de géolocalisation, ce qui permet de valider les livraisons plus sûrement.

Données sociales et techniques

L'objectif premier est de suivre toute la chaîne d'opérations, de l'enlèvement des colis au stockage, jusqu'à la distribution. Des rapports statistiques permettent de déterminer le "coût au colis" d'une tournée, d'un véhicule, d'une agence, etc. « La solution standard, comprenant le terminal durci Motorola MC 9000 et les licences logicielles, est disponible en location au prix de 60 à 120 euros par mois et par terminal selon les fonctions choisies », indique Jacques Trépant, responsable développement France de Kratzer.

Kratzer propose plusieurs fonctions complémentaires adaptées aux gestionnaires de flottes. Le terminal durci Motorola peut intégrer une application de navigation embarquée (d'origine PTV Loxane). II peut également être relié au bus Can d'un poids lourd, afin de remonter les données techniques. Il peut, enfin, être connecté à un chronotachygraphe numérique pour transférer les heures de conduite des chauffeurs.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0898

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Simulation World 2021] Les cinq grandes tendances de la simulation selon Northrop Grumman

[Simulation World 2021] Les cinq grandes tendances de la simulation selon Northrop Grumman

Le Simulation World 2021, événement organisé par Ansys les 20 et 21 avril, a été l’occasion de discuter des[…]

Jumeaux numériques : trois défis à relever pour instaurer le dialogue entre réel et virtuel

Jumeaux numériques : trois défis à relever pour instaurer le dialogue entre réel et virtuel

L’apprentissage auto-supervisé, futur du deep learning appliqué à l’image chez Facebook AI Research

L’apprentissage auto-supervisé, futur du deep learning appliqué à l’image chez Facebook AI Research

Véhicules autonomes : EasyMile prend la tête d'un projet européen sur les véhicules lourds

Véhicules autonomes : EasyMile prend la tête d'un projet européen sur les véhicules lourds

Plus d'articles