Nous suivre Industrie Techno

Du sel fondu comme fluide caloporteur

Clément Cygler
Du sel fondu comme fluide caloporteur

En remplaçant l'huile par du sel fondu, la température de fonctionnement pourra dépasser les 500°C, ce qui améliorera le rendement de l'installation.

© DR

Grâce à une importante capacité de stockage de la chaleur, les sels fondus pourraient optimiser l’efficacité de certains types de centrales solaires, tout en diminuant leurs coûts d’exploitation.

Pour améliorer l’efficacité des centrales solaires thermiques, Siemens va tester, au Portugal, une installation pilote qui utilise des mélanges de sels fondus comme fluide caloporteur. Habituellement, ce type de centrale à focalisation parabolique utilise une huile synthétique pour récupérer l’énergie thermique reçue au point focal des miroirs. Ce fluide est ensuite pompé à travers des échangeurs conventionnels, afin de produire de la vapeur surchauffée qui fait fonctionner une turbine entrainant un générateur électrique.

Le remplacement de cette huile thermique par des sels fondus permettrait à Siemens de travailler à une température plus haute (> à 500°C au lieu de 400°C), facteur déterminant pour augmenter l’efficacité du process. En effet, ces sels non inflammables présentent une plus haute capacité de stockage de chaleur, tout en rendant le procédé plus sûr. De plus, ces sels sont considérablement moins onéreux que les huiles, ce qui contribue à diminuer les coûts d’exploitation.

Construite sur le site de l’Université d’Evora (Portugal), l’installation pilote servira à optimiser, tout au long des trois années de tests, la composition des mélanges ainsi que leurs propriétés physiques. Mais avant cela, Siemens a déjà dû modifier les composants solaires, le générateur de vapeur, le système de canalisations et les pompes, afin de mieux adapter la centrale à des températures de fonctionnement plus hautes. 

Clément Cygler

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

« Nous préparons les électrodes des futures générations de batteries lithium », lance Pascal Boulanger (Nawatechnologies)

Nawatechnologies est connue pour ses supercondensateurs à nanotubes de carbone. Elle pourrait bientôt utiliser ces nanotubes dans des[…]

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

« Pour l’industrie des batteries, la crise du Covid-19 est presque positive », souligne Christophe Pillot (Avicenne Energy)

[Dossier] L'hydrométallurgie pour recycler les batteries lithium-ion en boucle fermée

[Dossier] L'hydrométallurgie pour recycler les batteries lithium-ion en boucle fermée

Autour de l'IRT Jules Verne, un consortium pour accélérer le recyclage des pales d’éoliennes

Autour de l'IRT Jules Verne, un consortium pour accélérer le recyclage des pales d’éoliennes

Plus d'articles