Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Drones de livraison : Amazon publie une vidéo de son nouveau prototype

Drones de livraison : Amazon publie une vidéo de son nouveau prototype

L’engin, qui pèse moins de 25 kg, peut voler à une altitude de 400 pieds (environ 120 mètres) et se déplacer à une vitesse supérieure à 50 miles par heures, soit plus de 80 km/h. Des technologies, dont les détails n’ont pas été révélés, permettent au drone d’identifier son environnement et d’éviter les obstacles en vol.

© Amazon

Le prototype présenté dans la vidéo serait capable de livrer, de manière autonome, des colis de deux kilos en moins de trente minutes. Le géant du commerce en ligne teste actuellement plusieurs prototypes de conception très différentes selon l’environnement et la nature des colis à livrer.

Le géant du e-commerce a publié dimanche 29 novembre une vidéo sur YouTube présentant son nouveau prototype de drone pour son service baptisé Amazon Prime Air. Dans la vidéo, c’est Jeremy Clarkson, journaliste britannique et ancien animateur de l’émission Top Gear, qui présente les principales caractéristiques de l’aéronef.

Flanqué des couleurs du site marchand, le drone au look futuriste serait capable de livrer, de manière autonome, des colis de deux kilos en moins de trente minutes. Toujours selon la vidéo de présentation, l’engin, qui pèse moins de 25 kg, peut voler à une altitude de 400 pieds (environ 120 mètres) et se déplacer à une vitesse supérieure à 50 miles par heure, soit plus de 80 km/h. Des technologies, dont les détails n’ont pas été révélés, permettent au drone d’identifier son environnement et d’éviter les obstacles en vol. A l’approche de sa cible, déposée au préalable par l’internaute, le drone envoie une notification sur la tablette de l'acheteur pour prévenir de son arrivée imminente. Il effectue ensuite un atterrissage à la verticale.

Amazon teste  plus de douze prototypes de drones

Dans la vidéo, Jeremy Clarkson précise qu’Amazon a imaginé et teste plusieurs concepts de drones selon les environnements et les colis à livrer.  Plus de 12 prototypes auraient été développés dans les laboratoires R&D de la firme de Seattle. Si une mention précise bien qu’il s’agit d’une démonstration réalisée en conditions réelles, aucune date d’un lancement commercial n’a été précisée.

Le spécialiste du commerce en ligne n’est pas le seul à s’être lancé dans la course aux drones de livraison. En octobre dernier, l’agence Reuters a révélé que Walmart, le géant de la grande distribution aux Etats-Unis, avait déposé une demande auprès de l’agence fédérale de l’aviation (FAA) afin de tester l’emploi des drones pour une batterie d’opérations, comme la livraison, la collecte à domicile ou encore l’inventaire des stocks dans ses entrepôts.

Tous ces acteurs attendent néanmoins avec impatience que la FAA publie une nouvelle règlementation autorisant l’utilisation commerciale des drones. En juin dernier, Michael Whitaker, administrateur adjoint de la FAA, avait déclaré que la règlementation pourrait être finalisée d’ici juin 2016. Pour le moment, la FAA ne fonctionne que par dérogations. Selon Reuters, l'agence gouvernementale américaine en aurait approuvées plus de 2 100 pour autoriser les essais de drones à des fins commerciales.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Ce robot performe dans le jeu d’adresse Jenga

Equipé d’une caméra et de capteurs de force, le nouveau robot du MIT apprend rapidement la meilleure façon[…]

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Avec Pando, l'Isae-Supaero muscle sa puissance de calcul

Fake news : ces technologies qui les traquent

Fake news : ces technologies qui les traquent

Cybersécurité, laboratoire de robotique, éolienne… les meilleures innovations de la semaine

Cybersécurité, laboratoire de robotique, éolienne… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles