Nous suivre Industrie Techno

abonné

[Dossier] « La 5G propulsera l'industrie 4.0 au niveau supérieur », clame Andreas Müller, président de la 5G-ACIA

[Dossier] « La 5G propulsera l'industrie 4.0 au niveau supérieur », clame Andreas Müller, président de la 5G-ACIA

Les premiers dépliements de la 5G dans l'industrie pourraient avoir lieu dès le second semestre de cette année, prédit Andreas Müller, qui dirige la recherche sur les technologies de communication et de réseaux chez Bosch et préside l'Alliance 5G pour les industries connectées et l'automatisation (5G-ACIA).

Industrie & Technologies : On parle beaucoup des avantages de la 5G pour le grand public. Qu’apportera-t-elle aux industriels ?

Andreas Müller : La 5G propulsera l’industrie 4.0 au niveau supérieur. Cette dernière, née il y a plus de dix ans, ne repose évidemment pas seulement sur cette technologie. Mais avec un système de communication sans fil tel que la 5G, combiné à l’edge computing, nous pouvons véritablement atteindre un degré de flexibilité et de productivité inédit. Sans compter que la 5G pourra remplacer bon nombre de technologies – Wi-Fi, Bluetooth, ZigBee… – par une seule. Personne n’aime cette hétérogénéité de protocoles de communication, qui nécessite le recours à des experts différents pour chaque technologie. La 5G donnera corps à la vision de l’industrie de demain selon Bosch : seuls le sol, le plafond et les murs d’une usine seront statiques. Tout le reste sera mobile, flexible et facilement reconfigurable. Fini les lignes de production fixes, la production sera modulaire, avec des robots mobiles, des AGV et d’autres machines qui n’ont pas encore été inventées.

Quand verra-t-on une usine équipée en 5G ?

Les précurseurs vont se manifester très vite. De nombreux tests sont menés dans plusieurs pays (Allemagne, Royaume-Uni, Chine...). Je pense que le tout premier réseau 5G industriel devrait apparaître au second semestre de cette année. Pour une raison simple : dans une majorité de cas, la seule chose dont nous avons besoin pour déployer la 5G dans l’industrie est une poignée de stations de base situées à proximité de l’usine. Nous, industriels, pouvons facilement nous charger des câblages. Avec un investissement modéré, le déploiement des applications 5G représente un potentiel économique énorme, notamment pour l’industrie manufacturière.

Ne faudra-t-il pas attendre les déploiements de réseaux 5G à grande échelle ?

Ce n’est pas nécessaire. Bien évidemment, les premiers déploiements concernent les réseaux publics. La Suisse a déjà une couverture 5G assez complète, la Corée du Sud aussi. Aux États-Unis et en Allemagne, les premières stations de base ont été installées. Néanmoins, même sans une couverture complète, si le propriétaire d’une usine décide d’utiliser la 5G pour améliorer sa production, il peut, dans certains pays, déployer son réseau local tout seul ou par l’intermédiaire d’un opérateur. C’est tout le contraire du secteur automobile : connecter un véhicule à la 5G exige une large couverture nationale.

Une usine pourrait se passer d’opérateurs télécoms pour son réseau 5G…

Oui, du moins dans certains États. En Allemagne, un propriétaire d’usine peut postuler pour obtenir une licence lui permettant d’utiliser la bande des 3,7-3,8 GHz et de l’opérer lui-même. Le Royaume-Uni a décidé d’allouer aux industriels la bande des 3,8-4,2 GHz. Au Japon, la bande des 4,6-4,8 GHz sera ouverte à d’autres acteurs que les opérateurs d’ici à six mois. Dans d’autres pays, ceci n’est pas encore possible et ne le sera peut-être jamais. J’ai[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1028

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Industrie : l'automatisation à marche forcée

Dossiers

Industrie : l'automatisation à marche forcée

Alors que les promesses de l'industrie 4.0 peinaient à se faire sentir il y a encore quelques années, l'automatisation des[…]

Comment l’usine de Zwickau s’est transformée pour produire l’ID.3, la nouvelle coqueluche électrique de Volkswagen

Comment l’usine de Zwickau s’est transformée pour produire l’ID.3, la nouvelle coqueluche électrique de Volkswagen

Grâce à la technologie IO-Link, Ifm electronic veut devenir un champion du logiciel d'automatisation

Grâce à la technologie IO-Link, Ifm electronic veut devenir un champion du logiciel d'automatisation

[Avis d’expert] Des préhenseurs flexibles pour de nouvelles possibilités en robotique

Avis d'expert

[Avis d’expert] Des préhenseurs flexibles pour de nouvelles possibilités en robotique

Plus d'articles