Nous suivre Industrie Techno

abonné

[Dossier IA] "Il faut penser transfert de technos dès le début", prône Anne-Sophie Taillandier, directrice de Teralab

Propos recueillis par Manuel Moragues
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[Dossier IA]

Anne-Sophie Taillandier de l'IMT/Teralab

© FONTENAT Dominique

Teralab est la plate-forme big data et IA de l'Institut Mines-Télécom. A sa tête depuis 2015, Anne-Sophie Taillandier décrit comment PME et grands groupes viennent y expérimenter des outils d'intelligence artificielle sur leurs propres données.

Industrie & Technologies : Que peuvent trouver les industriels chez TeraLab ?

Anne-Sophie Taillandier : Notre vocation est de favoriser l’exploitation de la data par les entreprises en leur permettant d’expérimenter des outils sur leurs données. Faire venir chez soi des start-up ou des chercheurs peut être compliqué, et envoyer ses data dans un cloud externe suscite l’inquiétude. Nous sommes à la fois une infrastructure et un tiers de confiance pour accéder à des moyens techniques et humains, chez des start-up et dans des laboratoires. Nous hébergeons temporairement des données de l’industriel avec une sécurité adaptée à ses besoins, des niveaux d’accès définis et la garantie que les datascientists travaillent sur les données sans les récupérer.

Quels types d’entreprises viennent vous voir ?

Au début, il s’agissait surtout de grands groupes, qui venaient seuls. Aujourd’hui, ils viennent en filière, avec des questions sur le partage de données entre différents acteurs. Depuis deux ans, il y a de plus en plus de PME et d’ETI. Ce mouvement devrait s’accentuer avec le Pack IA, le dispositif d’accompagnement des PME mis en place par la région Ile-de-France, dont nous sommes le copilote. Le prérequis est[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1030

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

StopCovid : le Parlement français vote en faveur de l’application mobile de contact tracing

StopCovid : le Parlement français vote en faveur de l’application mobile de contact tracing

Feu vert pour StopCovid, l’application de suivi des cas contacts des individus infectés par le Covid-19, après un vote favorable[…]

Que sait-on de StopCovid, l'application controversée qui entre en débat au Parlement ?

Que sait-on de StopCovid, l'application controversée qui entre en débat au Parlement ?

StopCovid : l’Inria se dirige vers un compromis technologique pour l’appli française de contact tracing

StopCovid : l’Inria se dirige vers un compromis technologique pour l’appli française de contact tracing

Pour bien commencer la semaine, les clés du déconfinement

Pour bien commencer la semaine, les clés du déconfinement

Plus d'articles