Nous suivre Industrie Techno

abonné

Analyse

[Dossier] Dans le véhicule connecté, la 5G remporte la bataille technologique contre le Wi-Fi

[Dossier] Dans le véhicule connecté, la 5G remporte la bataille technologique contre le Wi-Fi

La 5G permettra notamment aux véhicules connectés de communiquer entre eux et avec leur environnement.

Après avoir longtemps privilégié le Wi-Fi pour développer la voiture connectée, l’industrie automobile européenne a opté pour la 5G. Ce revirement marque un tournant décisif pour les constructeurs.

Si le grand public pense à K 2000 quand on évoque la voiture connectée, les acteurs de l’industrie automobile, eux, ne jurent que par V2X (pour vehicle-to-everything). Derrière ce sigle se cache une panoplie de services de communication sans fil entre une voiture et l’infrastructure routière (V2I), les stations de recharge (V2G), ou encore les autres véhicules (V2V). « À l’avenir, les messages seront envoyés plus rapidement par les véhicules automatisés, se réjouit Guillaume Devauchelle, le vice-président de l’innovation de l’équipementier Valeo. Mais ils seront surtout plus fiables. C’est-à-dire que l’on sera capable de garantir l’intégrité des messages transmis et de dater leurs envoi et réception. » Si le V2X fait consensus, ce n’est pas le cas de la technologie qui le portera. Wi-Fi et 5G s’affrontent.

Le Wi-Fi est parti le premier avec, en 2010, la publication par l’Institut des ingénieurs électriciens et électroniciens (IEEE) d’un standard de communication de courte portée dérivée du Wi-Fi, dédiée aux systèmes de transport intelligent. À la clé, notamment, la capacité de se connecter à un GPS et d’échanger des informations avec un télépéage. Baptisée dedicated short-range communications (DSRC) aux États-Unis et intelligent transport system-5,9 Ghz (ITS-G5) en Europe, cette technologie exploite des fréquences entre 5 875 et 5 905 MHz. Ce Wi-Fi calibré pour la mobilité a été au cœur de tous les premiers projets de véhicules connectés, à l’instar de Scoop, mené en France par Renault et PSA depuis 2016. Des Mégane, des C4 et des DS4 équipées de boîtiers ITS-G5 ont d’ailleurs été commercialisées en mars 2018.

La 5G technologiquement[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1028

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec Confiance.ai, 9 industriels et 4 académiques relèvent le Grand Défi de l'intelligence artificielle de confiance

Avec Confiance.ai, 9 industriels et 4 académiques relèvent le Grand Défi de l'intelligence artificielle de confiance

Pouvoir intégrer l'intelligence dans les systèmes critiques des transports en toute confiance. Voilà l'objectif des 13[…]

Ces start-up qui rêvent de devenir des championnes de l'avion décarboné

Dossiers

Ces start-up qui rêvent de devenir des championnes de l'avion décarboné

La propulsion hybride, une piste pour réduire les émissions de CO2 des avions régionaux et des moyen-courriers

Dossiers

La propulsion hybride, une piste pour réduire les émissions de CO2 des avions régionaux et des moyen-courriers

« Une volonté politique forte est nécessaire pour atteindre nos objectifs de décarbonation », déclare Anne Bondiou-Clergerie (Gifas, Corac)

Dossiers

« Une volonté politique forte est nécessaire pour atteindre nos objectifs de décarbonation », déclare Anne Bondiou-Clergerie (Gifas, Corac)

Plus d'articles