Nous suivre Industrie Techno

abonné

[Dossier Cobots] Le sur-mesure en toute simplicité

Xavier Boivinet

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

[Dossier Cobots] Le sur-mesure en toute simplicité

Dans le cadre du projet Versatile, ce robot Yaskawa à deux bras réalise des tâches de perçage et de rivetage sur des pièces d’aile d’avion, en partenariat avec Airbus.

Les frontières entre robots et cobots s'effacent devant un impératif : le besoin d'adapter rapidement les lignes de production à la fabrication de nouveaux produits. Des préhenseurs et des solutions logicielles émergent avec deux mots d’ordre : simplicité et universalité.

Assembler le corps et la tête d’un rasoir, préparer un kit de pièces destinées à la fabrication d’une voiture, sertir les rivets d’une aile d’avion. Quel est le point commun entre ces tâches ? Pour les réaliser de manière automatisée, il faut des robots qui s’adaptent : aux formes des multiples références de rasoirs, aux options choisies par le client du véhicule et au modèle d’avion. Très concrets, ces trois cas étaient au cœur du projet européen Versatile qui s’est terminé en décembre 2019, après trois ans de travaux.

« L’idée est d’adapter la robotique aux processus de production, résume Andrea Cherubini, chercheur au Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier (Lirmm). Nous avons développé des technologies pour gérer une diversité des produits finaux de plus en plus grande et des séries de plus en plus petites. » C’est un constat général dans l’industrie, et notamment dans les PME.

Chef du laboratoire de robotique interactive à l’institut List du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), Yann Perrot l’affirme : « Le besoin est d’aller vers plus de flexibilité et d’agilité. Les industriels veulent être capables de reconfigurer leurs lignes de production pour y fabriquer différents produits, en petites séries. »

Concilier automatisation et agilité

Comment concilier automatisation et agilité ? Avant tout en dotant les robots de capacités de perception, notamment de l’environnement, de la tâche à réaliser et du contexte. « C’est la grosse limite des robots à l’ancienne, souligne Andrea Cherubini. Ils ne savent faire que des tâches fixes et répétées dans un espace délimité. Au moindre changement dans la zone de travail, ils sont perdus. »

Les technologies utilisées pour rendre les robots sensibles concernent aussi bien les capteurs d’effort que la vision par caméras et l’algorithmie associée pour reconnaître les objets et la scène. Ainsi, à partir des pixels d’une image, il faut trouver l’objet et passer une consigne aux moteurs du robot pour que son préhenseur aille le prendre convenablement. Avoir un contrôle qui prend en compte un retour d’effort permet d’autre part de rendre le robot plus ou moins doux en fonction de l’objet à saisir.

Si des chercheurs du projet Versatile ont conçu des préhenseurs qui s’adaptent aux objets, l’entreprise OnRobot mise sur ses préhenseurs sur étagère pour apporter de la flexibilité aux industriels. À vide, à trois doigts, ou inspirés des pattes du gecko, ils soulèvent des charges allant jusqu’à 20 kg. « Traditionnellement, ils étaient développés de manière spécifique pour chaque application, ce qui prenait du temps, indique Thierry Delmas, le directeur général d’OnRobot pour l’Europe du Sud, l’Afrique et le Moyen-Orient. L’arrivée sur le marché de robots intégrables rapidement nécessite des outils disponibles tout de suite. »

Une interface unique pour les préhenseurs

OnRobot a mis au point une interface unique, autant mécanique que logicielle. La première, pour fixer les préhenseurs sur tous types de robots. La seconde, pour les contrôler. « Nous avons un écran avec des commandes[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°1031

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Dossier Cobots] De la PME au grand groupe, la flexibilité séduit

[Dossier Cobots] De la PME au grand groupe, la flexibilité séduit

La flexibilité des petits robots collaboratifs séduit les PME comme les grands groupes. Focus sur deux cas d'entreprise :[…]

[Dossier Cobots] Collaborer sans réduire la cadence

[Dossier Cobots] Collaborer sans réduire la cadence

[Dossier] Robots et cobots, les frontières se brouillent

Dossiers

[Dossier] Robots et cobots, les frontières se brouillent

[Avis d'expert] La fabrication additive, atout innovation pour l'industrie aérospatiale

[Avis d'expert] La fabrication additive, atout innovation pour l'industrie aérospatiale

Plus d'articles