Nous suivre Industrie Techno

Dompter le climat : des aérosols pour bloquer les rayons du soleil

Dompter le climat : des aérosols pour bloquer les rayons du soleil

image d'artiste du projet Stratoshield

Pour lutter contre le réchauffement climatique, des projets audacieux de géo-ingénierie proposent de corriger le climat à l’échelle globale de la planète. Dans cette série sur le sujet, Industrie & Technologies vous propose de découvrir quelques-unes de ces technologies qui vont des plus fantasques au plus réalistes. Aujourd’hui, Stratoshield, un dirigeable imaginé pour délivrer des particules dans la stratosphère.

 

Après tout, le premier responsable de l’effet de serre n’est-il pas le soleil ? C’est bien lui qui réchauffe de ses rayons la surface de notre globe. Alors pour éviter que la température n’augmente trop vite, certains scientifiques ont l’idée de stopper les rayonnements solaires.

Plusieurs stratégies sont  envisagées pour gérer le rayonnement solaire. L’idée d’envoyer des miroirs dans l’espace a été proposée, mais est trop futuriste. Le CNES a jugé que c'était impossible d'ici 30 ou 40 ans, du fait de l'énorme quantité de matière que cela nécessiterait d’envoyer dans l’espace. Une autre technique, l'éclaircissement des nuages, consiste à injecter de l'eau dans l'atmosphère au-dessus des océans afin d'augmenter la réflectivité des nuages marins. C’est ce que veut obtenir le projet Silver Lining, avec une flotte de navires injecteurs de sel marin, pour augmenter leur éclaircissement, donc leur réflectivité.

Mais il y a encore plus efficace : la pulvérisation d’aérosols soufrés dans la stratoshère. Après la formidable éruption du Pinatubo en 1991, les cendres projetées dans l’atmosphère assombrissent et refroidissent la terre d’environ 0,5°C, le temps que les cendres retombent au sol, soit plusieurs mois. D’où l’idée de pulvériser des particules d’aérosols sous forme de dioxyde de soufre, de sulfure d’hydrogène ou d’acide sulfurique. Pourtant, les moyens à mobiliser pour pulvériser les quantités nécessaires sont énormes, sans compter que la technique pourrait perturber le climat à échelle humaine, par exemple la mousson indienne.

Des gigatonnes de soufre à larguer par an

« Ces techniques n’existent pas aujourd’hui mais seraient dans le domaine du faisable, même si elles ne sont pas forcément souhaitables », commente Olivier Boucher, directeur de recherche au CNRS et chercheur au Laboratoire de météorologie dynamique (LMD-IPSL, CNRS/UPMC/ENS/Ecole Polytechnique). Le milliardaire Ken Caldeira, associé à Bill Gates au sein de la société Intellectual Ventures, a fait breveter plusieurs technologies, notamment le « StratoShield » (strato-bouclier) : des tuyaux suspendus à des ballons dirigeables dans le ciel permettant de disperser des aérosols soufrés. Ce « parasol volant » pourrait réduire de 10% l’ensoleillement mais devrait pour cela  larguer 10 gigatonnes de soufre par an !

« Dans la stratosphère, la partie la plus haute de l’atmosphère, la durée de vie des particules est plus longue, mais elles retombent tout de même au bout d’un an et il faudrait donc réinjecter régulièrement des particules, détaille Olivier Boucher.  Elles sont étudiées pour l’instant par simulation numérique, mais c’est une certitude que si on arrive à injecter en assez grandes quantités ces particules dans l’atmosphère, on pourra refroidir la planète de 2 à 4°C. Elle impliqueront aussi des changements régionaux, comme des changements de précipitation. »

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Le premier voyage en mer du bateau autosuffisant Energy Observer depuis l’installation des ailes Oceanwings, réduisant la consommation[…]

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles