Nous suivre Industrie Techno

Domotique - Les télécommandes se passent de piles

Rédaction Industrie et Technologies
Grâce à des microgénérateurs embarqués, les interrupteurs radio d'Enocean sont capables de s'auto-alimenter.

Les télécommandes, c'est bien. Mais sans pile, c'est encore mieux ! « Il suffit d'exploiter l'énergie mécanique apportée par l'utilisateur lorsqu'il presse sur un bouton », explique Enocean, première société au monde à concrétiser ce concept.

Pour que cela fonctionne, cette start-up allemande exploite en fait deux innovations : d'abord toute une gamme de modules électroniques à très faible consommation mis au point au sein du Laboratoire central de recherche de Siemens ; ensuite, et c'est le plus étonnant, d'astucieux microgénérateurs à base de cristaux piézoélectriques judicieusement placés dans un mécanisme d'interrupteur.

Si faible que soit la quantité d'électricité produite par ces cristaux, elle suffit à alimenter un émetteur radio (sur 869 MHz) et son système de cryptage. De 30 mètres (dans un bâtiment) à 300 mètres (dans l'espace libre) à la ronde, le signal peut être capté par un module récepteur et, dès lors, commander l'allumage d'une lampe, d'un moteur ou de tout autre équipement électrique relié au secteur.

Grâce à codage du signal sur 32 bits (plus de 4 milliards de possibilités), chaque interrupteur ne peut commander qu'un seul récepteur, même si plusieurs liaisons sont utilisées simultanément.

Aussi faciles à utiliser que des interrupteurs classiques, ces poussoirs sans fil sont surtout bien plus simples à installer et, contrairement à des télécommandes ordinaires, ne réclament aucune maintenance ultérieure (changement de pile). Selon Enocean, il s'agit là d'une solution idéale dans le secteur du bâtiment, pour la rénovation notamment.

Mais on peut aussi imaginer une foule d'autres applications : télécommandes automobiles, capteurs de déplacements, alarmes ... En troquant le cristal piézoélectrique contre un microgénérateur thermique (effet Seebeck), Enocean envisage par ailleurs des capteurs-transmetteurs de température complètement autonomes et de ce fait logeables même dans les endroits les plus difficilement inaccessibles de certains équipements industriels. J.-C.G. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Transformateur pour smart grids, reconnaissance gestuelle, polymère de résistance au feu... les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

 Un transformateur plus compact pour les smart grids

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Un graphène "pâte à modeler" pour étendre les usages

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Une sonde thermique pour imprimer des électrodes nanométriques

Plus d'articles