Nous suivre Industrie Techno

Dispositifs médicaux : l'innovation est menacée selon le SNITEM

Muriel de Véricourt

Sujets relatifs :

,
Dispositifs médicaux : l'innovation est menacée selon le SNITEM

Le Président du Snitem plaide pour une attention accrue aux petites entreprises innovantes.

Les PME, TPE et start-up du secteur des technologies médicales, souvent moteurs de l’innovation, pourraient être durement touchées par la crise, avertit l’interprofession.

La crise met en danger les petites et très petites entreprises innovantes du secteur des dispositifs médicaux : c’est l’un des messages que souhaite faire passer le Syndicat national de l’Industrie et des Technologies médicales (Snitem) à l’occasion de la sortie de ses chiffres annuels de marché.

Le taux de croissance des ventes d’un panel de 14 groupes sectoriels n’a été que de 1,79 % en 2008 par rapport à 2007, contre une évolution de 5,07 % l’année précédente. « Notre crainte, c’est que les TPE, en contact direct avec le monde médical, soient très affectées par la crise », souligne Christian Seux, qui vient d’être réélu à la tête du syndicat, lors de son assemblée générale du 23 juin. Les dirigeants du Snitem remarquent en revanche que parmi leurs adhérents, les grands groupes ont tendance à préserver leurs efforts de R&D, afin de ne pas hypothéquer l’avenir.

Reste que les industriels anticipent un report des interventions chirurgicales non vitales. « On a senti que les opérations qui n’étaient pas urgentes marquaient un peu le pas », note la directrice du Snitem, Odile Corbin. « Par exemple, certaines personnes devant bénéficier d’une pose de prothèse de hanche préfèrent repousser la date de l’opération de quelques mois en attendant de retrouver une stabilité sociale », peut-on lire dans le communiqué de presse du syndicat. Cette tendance à remettre à des jours meilleurs certaines dépenses de santé impacte directement les entreprises, d’autant plus que « les processus d’accès au marché remboursé sont très longs », regrette Odile Corbin.

Au-delà des « effets conjoncturels liés à la crise », estime en effet le syndicat « des paramètres structurels expliquent le ralentissement de l’activité dans le secteur des technologies médicales en France ». Et d’avertir en conclusion : «  la principale raison des difficultés actuelles, réside certainement dans l’incapacité du système à donner toute sa place à l’innovation, notamment celle issue des PME, des TPE et des start-up ».

Muriel de Vericourt

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

Projet EOL, la mini-usine de fabrication de médicament

Projet EOL, la mini-usine de fabrication de médicament

Un hydrogel pour réparer le cerveau après un AVC

Un hydrogel pour réparer le cerveau après un AVC

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Avion supersonique, apnée du sommeil, CES 2019… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles