Nous suivre Industrie Techno

Diris réduit le temps d'inspection des centrales électriques

D. K.

Sujets relatifs :

,

L'arrêt d'une centrale électrique peut coûter de quelques dizaines de milliers d'euros, pour une turbine à gaz, à un million d'euros pour une tranche nucléaire. L'inspection de ces installations doit donc impliquer une immobilisation minimale. En réponse à cette problématique, le département Service de la division énergie thermique d'Alstom, à Belfort, a mis au point le robot Diris et l'utilise depuis l'automne. Cet engin est capable d'inspecter, en trois ou quatre jours, le rotor et le stator de l'alternateur (pièce maîtresse transformant l'énergie mécanique en énergie électrique) sans le démonter. Diris permet de vérifier le calage radial du stator (un mauvais calage provoque des vibrations dommageables), de visualiser à l'aide d'une caméra le bon état du rotor et du stator et de procéder à des essais de magnétisation pour s'assurer de l'absence de point chaud sur les tôles du circuit magnétique (qui pourrait être cause de fusion).

S'affranchir ainsi de l'étape de démontage de l'alternateur réduit de trois à cinq jours l'immobilisation, selon la technologie de la centrale électrique. De plus, l'extraction du rotor, qui peut peser plusieurs tonnes, est une opération délicate. Une mauvaise manutention peut rapidement se transformer en lourde facture. D'autres robots existaient déjà mais ils nécessitaient d'ouvrir l'alternateur des deux côtés. Diris peut, lui, être introduit par un seul côté.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0939

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

RGPD : les technos pour respecter la réglementation

C'est un tournant majeur pour bon nombre d'entreprises ayant des activités numériques. Plus aucune fuite de données[…]

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

CYBERSECURITE : LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE SOUS TENSION

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Enedis se mobilise après le passage d'Irma

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Le quantique entre dans l'ère industrielle

Plus d'articles