Nous suivre Industrie Techno

Un chercheur français en lice pour le prix de l’inventeur européen

Un chercheur français en lice pour le prix de l’inventeur européen

L'Italienne Patrizia Paterlini-Bréchot et le Français Jérôme Galon, dirigent tous deux des recherches à l'Inserm

© Office européen des brevets

L’office européen des brevets (OEB) a dévoilé la liste des finalistes du Prix de l’inventeur européen 2019 et parmi eux, un chercheur français mais aussi une chercheuse italienne qui travaille à l’INSERM.

La recherche française est à l’honneur au prix de l’inventeur européen organisé par l’Office européen des brevets. Cette année, parmi les 15 inventeurs et inventrices sélectionnées, figurent deux directeurs de recherches à l’INSERM.  Leurs deux innovations figurent parmi les 3 finalistes de la section « recherche » du prix de l’inventeur.

L’immunologiste français Jérôme Galon propose un test immunologique nommé Immunoscore dont les brevets sont détenus par L’INSERM. Les médecins utilisent ce test pour prédire les chances de récupération et le risque de récidive chez un patient en se basant sur sa réaction immunitaire. Des images numériques d’échantillons de tumeurs et un logiciel dénombrant les cellules immunitaires présentes près de la tumeur sont utilisées pour évaluer cette réaction. Cette innovation permet d’améliorer la précision du diagnostic et permet aux médecins de proposer un traitement plus efficace.

Les recherches en oncologie mises en avant

L’oncologue italienne Patrizia Paterlini-Bréchot a mis au point une technique permettant de détecter un cancer avant qu’il ne se propage, le test ISET. Son innovation est distribuée par sa société, affiliée à l’Université Paris-Descartes, l’INSERM et l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris. Ce test permet, lors d’une prise de sang, de filtrer le sang à travers un filtre en polycarbonate ultrafin pour détecter efficacement les cellules tumorales circulantes. Cette méthode, destinée aux patients à risques, permet de détecter la maladie avant qu’elle ne puisse être détectée par l’imagerie médicale. Prochaine étape de l’innovation, trouver comment identifier la partie du corps dont ces cellules sont originaires.

Ce prix de l’inventeur européen réunit 15 finalistes venus de 12 pays. Les innovations concernent des domaines variés comme le codage vidéo, la microscopie électronique, les systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS), le recyclage du plastique, les batteries rechargeables, les emballages eco-friendly ou encore les technologies agricoles. La remise des prix décernés aux lauréats des cinq catégories aura lieu lors d’une cérémonie se déroulant à Vienne le 20 juin. 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La deeptech vient en force à VivaTech

La deeptech vient en force à VivaTech

Se tenant du 16 au 18 mai porte de Versailles, à Paris, le salon VivaTechnology fait la part belle à la deeptech : ces start-up qui[…]

16/05/2019 | CNRSInnovation
Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

Des pixels un million de fois plus petits que ceux des smartphones

OneWeb, IA, Campus intelligent... les innovations qui (re)donnent le sourire

OneWeb, IA, Campus intelligent... les innovations qui (re)donnent le sourire

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Iter, New Space, Intelligence artificielle... les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles