Nous suivre Industrie Techno

Détroit : sans présenter de nouvelle Tesla, Elon Musk plaide pour la voiture électrique

Détroit : sans présenter de nouvelle Tesla, Elon Musk  plaide pour la voiture électrique

Elon Musk devant la Tesla Model S.

Faute de présenter un  nouveau modèle au salon de Détroit, Elon Musk y fait entendre sa voix. Le patron de Tesla a fait la promotion du véhicule électrique, et a plaidé pour une taxe carbone et contre la fracturation hydraulique, afin d’accélérer l’électrification du parc automobile.

Présent au Salon de l’automobile de Détroit sans y présenter de nouveau modèle de sa marque Tesla, Elon Musk a mis en garde contre la fracturation hydraulique, susceptible selon lui de faire baisser durablement le prix du brut mais synonyme aussi de dégâts potentiels plus importants sur le climat, regrettant ainsi les quantités de carbone émises actuellement. Pour lui, la solution réside dans la généralisation, inéluctable, des véhicules électriques. Il a à ce sujet estimé que la généralisation d’une taxe carbone serait une bonne idée pour faire payer les pollueurs. Il a également salué l’annonce de General Motors de commercialiser d’ici 2017 un véhicule 100 % électrique, la Bolt, dotée d’une autonomie de 320 km.

"Quelques millions" de Teslas vendues en 2025

S’il reconnait que la baisse actuelle du prix du pétrole risque de ralentir le développement des véhicules électriques, Elon Musk reste très confiant pour son entreprise. Il affirme que son groupe est sur un rythme de croissance qui devrait lui permettre de vendre 500 000 voitures en 2020 et « quelques millions » en 2025. Il ajoute que Tesla devrait commencer à être rentable à partir du lancement d’un troisième modèle, la Model 3, une voiture d’une taille 20 % inférieure à celle de la Model S actuellement commercialisée, et qui sera vendue à partir de 2020 pour 35 000 dollars. D’ici là, le second modèle de la marque, le crossover Model X, devrait être commercialisé cet été. En attendant, toutes les liquidités de la marque passent actuellement dans la recherche et la montée en charge de la production.

Sans donner de chiffres précis, Elon Musk a assuré avoir vendu beaucoup plus de voitures que les 33 000 prévues en 2014, à partir de la seule usine connue de Tesla pour l’instant en Californie. Mais d’ici 2025, selon l’entrepreneur, la présence de voitures meilleur marché qu’actuellement dans la gamme aura rendu possible l’installation d’usines en Europe et en Chine.

Pas d'avenir pour l'hydrogène, selon Elon Musk

En revanche, Elon Musk ne croit pas à l’hydrogène et l’a fait comprendre. La production d’hydrogène, selon lui, consomme beaucoup d’énergie et est moitié moins efficace comparée à un panneau solaire utilisé directement pour recharger une batterie. Le constructeur est donc bien décidé à privilégier les batteries aux piles à combustible. Les batteries seront produites dans une usine en cours de construction au Nevada en partenariat avec Panasonic.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Une batterie à l’eau salée haute performance

Fil d'Intelligence Technologique

Une batterie à l’eau salée haute performance

Une batterie lithium-ion dont l'électrolyte est constitué d'eau salée, et pouvant fournir 4 volts soit[…]

Comment fonctionnent les 27 trains à hydrogène d'Alstom vendus à RMV ?

Comment fonctionnent les 27 trains à hydrogène d'Alstom vendus à RMV ?

Le département de l'Energie américain mise sur les supraconducteurs pour des éoliennes sans terres rares

Le département de l'Energie américain mise sur les supraconducteurs pour des éoliennes sans terres rares

Hydrogène, hydrogel résistant, plastique conducteur… les innovations qui (re)donnent le sourire

Hydrogène, hydrogel résistant, plastique conducteur… les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles