Nous suivre Industrie Techno

Détecteurs photoélectriques pour applications aux règles d’hygiène strictes

Jean-François Preveraud
Détecteurs photoélectriques pour applications aux règles d’hygiène strictes

Le boitier lisse facilite le nettoyage

© DR

Schneider Electric lance OsiSense XUK.S, une gamme de détecteurs photoélectriques, sans contact, destinée aux applications fonctionnant dans des environnements sévères.

La gamme de détecteurs photoélectriques sans contact, OsiSense XUK.S, de Schneider Electric est destinée aux applications fonctionnant dans des environnements sévères. Ces appareils, qui détectent sans contact une grande variété d'objets opaques, brillants ou transparents, proposent différents systèmes de détection : effacement d'arrière-plan ; réflex polarisé et barrage, etc. permettant de répondre à tous les besoins.

Protégés par un boîtier résistant, lisse, en acier inoxydable, ces détecteurs sont parfaitement adaptés aux installations soumises à des règles d'hygiène très strictes que l’on retrouve notamment dans l'industrie agroalimentaire, l'industrie pharmaceutique ou le secteur du conditionnement primaire. Ils sont certifiés Ecolab.

Ils sont par ailleurs équipés d'un bouton-poussoir métallique plat et affleurant permettant d’affiner le paramétrage. Contrairement aux boutons-poussoirs habituels, celui-ci garantit l’étanchéité du boîtier.

Une mise en œuvre simplifiée

Afin de rendre leur installation plus simple et plus rapide, les paramètres de détection sont préréglés en usine. Cependant, ils peuvent également être réglés directement sur le détecteur lui-même à partir d’un bouton verrouillable pour éviter toute utilisation inopinée.

L'alignement du faisceau est également facilité, y compris dans les environnements sévères, grâce à l’utilisation d’un système à faisceau rouge visible.

Par ailleurs, l'état de sortie est programmable NO ou NC et la connexion est assurée via un connecteur rapide type M12.

Principales caractéristiques :
 

  • Boîtier inox 316L ;
  • Format compact : 50 x 50 x 23 mm ;
  • Sortie NO ou NC programmable ;
  • Raccordement M12 à 4 broches ;
  • Alimentation 10…30 VCC ;
  • Etanchéité IP 69K ;
  • Température de fonctionnement : - 20°C à +60°C (100°C pour les phases de nettoyage et de stérilisation) ;
  • Fréquence de commutation : 600 Hz.


Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.schneider-electric.fr
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment l’usine de Zwickau s’est transformée pour produire l’ID.3, la nouvelle coqueluche électrique de Volkswagen

Comment l’usine de Zwickau s’est transformée pour produire l’ID.3, la nouvelle coqueluche électrique de Volkswagen

Ce lundi 4 novembre, Volkswagen vient de lancer officiellement la production de l’ID.3, la nouvelle star 100% électrique de la marque,[…]

04/11/2019 | AutomatismesVolkswagen
Grâce à la technologie IO-Link, Ifm electronic veut devenir un champion du logiciel d'automatisation

Grâce à la technologie IO-Link, Ifm electronic veut devenir un champion du logiciel d'automatisation

[Avis d’expert] Des préhenseurs flexibles pour de nouvelles possibilités en robotique

Avis d'expert

[Avis d’expert] Des préhenseurs flexibles pour de nouvelles possibilités en robotique

Pour bien commencer la semaine : un tétraplégique marche grâce à l’IA

Pour bien commencer la semaine : un tétraplégique marche grâce à l’IA

Plus d'articles