Nous suivre Industrie Techno

Détecteur de fuites de fluides frigorigènes

Industrie et  Technologies

Modèle 316-4 de Testo



Les fuites de fluides frigorigènes peuvent être une des causes de la baisse de performances des installations frigorifiques. Le contrôle régulier, la détection et la réparation de ces installations sont une affaire de spécialistes. Cette maintenance est un élément indispensable pour la sécurité des utilisateurs, la pérennité des installations, avec un impact direct sur l'effet de serre. Les fluides frigorigènes sont en effet responsables en France de 5,8 % des émissions de gaz à effet de serre.

 

Simple d'utilisation, le nouveau modèle 316-4 de Testo permet une détection rapide et précise des fuites de fluides frigorigènes sur une installation frigorifique ou une pompe à chaleur. Le capteur du Testo 316-4 est testé en permanence par autotest. L'état de fonctionnement est affiché à l'écran, y compris s'il est encrassé. Il est inutile d'utiliser un gaz étalon pour valider son fonctionnement. Lorsque le capteur est encrassé, il suffit simplement de le retirer de son col de cygne, de le nettoyer et de le remettre en place.

L'afficheur passe de la couleur verte à rouge en présence d'une fuite. En parallèle, un signal sonore retentit. Un kit oreillette est disponible pour relayer l'alarme acoustique dans les endroits très bruyants. Le barregraphe à l'écran facilite la localisation de la fuite sur l'installation. La sonde sur col de cygne flexible du Testo 316-4 permet d'atteindre les endroits difficiles d'accès.

Le Testo 316-4 mesure également les fuites d'ammoniaque. Il suffit tout simplement de remplacer le capteur existant par le modèle adapté.

Caractéristiques techniques :
 

  • fluides détectés : R134a, R22, R404a, H2 et tous les fluides courants comme les CFC,HCFC, HFC, NH3 (capteur séparé) ;
  • temps de réponse : <1 seconde ;
  • alarme sonore et visuelle ;
  • longueur du col de cygne : 370 mm ;
  • autonomie : 8 heures en continu ;
  • dimensions : 190 x 57 x 42 mm ;
  • poids : 348 g.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.testo.fr

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Ce chercheur CNRS travaille depuis plus de vingt ans sur l’épitaxie par jets moléculaires de nitrure de gallium sur silicium.[…]

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Plus d'articles