Nous suivre Industrie Techno

Design : une couveuse gonflable pour prématurés gagne le James Dyson Award

Jean-François Preveraud

Mis à jour le 06/11/2014 à 16h27

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Design : une couveuse gonflable pour prématurés gagne le James Dyson Award

© DR

Le jury de la finale internationale du concours de design James Dyson Award a décidé de récompenser MOM, un projet de couveuse gonflable pour enfants prématurés destinée aux pays en voie de développement, qui coûte 90 % moins cher que les couveuses standard.

C’est finalement James Roberts, étudiant anglais de 23 ans à l’Université de Loughborough (Grande-Bretagne), qui remporte la finale internationale du concours de design James Dyson Award. Il a présenté MOM, un projet de couveuse pour enfants prématurés destinée aux pays en voie de développement qui coûte 90 % moins cher que les couveuses standard.

Près d’un bébé sur dix naît prématuré dans le monde. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 75 % des décès survenus suite à une naissance prématurée pourraient être évités, si tous les nouveau-nés prématurés de moins de 35 semaines pouvaient passer quelques jours en couveuse, or ces couveuses ont un coût trop élevé pour les pays en voie de développement.

En réponse à ce constat, James Roberts a conçu une couveuse gonflable à moindre coût, qui s’adapte ainsi aux faibles moyens de nombreux hôpitaux dans le monde. MOM est une couveuse qui présente exactement les mêmes caractéristiques techniques que les couveuses actuelles, qui coûtent environ 40 000 €. La production et l’envoi par courrier de MOM ont quant à eux un coût total de 320 € !



                       Les deux extrémités rigides protègent le tout lors de l'envoi,
      elles contiennent les équipements et soutiennent la partie gonflable lors de l'utilisation

La praticité a été l’axe guidant la conception de MOM : elle se plie pour être facilement envoyée par la poste, et a une batterie pouvant tenir 24h, en cas de coupure de courant. MOM se gonfle manuellement au souffle de la bouche. Ses éléments chauffants sont en céramique. La température de l’appareil est indiquée sur un écran, ainsi que l’humidité, qui peut être modifiée selon l’état du nouveau-né. Une alarme a été prévue pour informer le personnel de tout changement de température du bébé. En cas de jaunisse, un système de photothérapie pliant s’ajoute à la couveuse.

« Mon rêve : rencontrer un jour un enfant qui fut sauvé grâce à ma couveuse. J’aurais alors la preuve que mon invention a vraiment été utile ! », espère James Roberts.

James Roberts, en tant que lauréat international du James Dyson Award 2014, va recevoir la somme de 37 500 €, qu’il souhaite investir dans la fabrication de différents prototypes afin d’essayer d’en réduire toujours plus le coût. Il espère ainsi pouvoir lancer la production de MOM dans les années à venir.

« L’invention de James nous prouve que le design et l’ingénierie peuvent être utile à l’être humain. En tant qu’Occidentaux, nous ne nous rendons pas forcément compte que nos couveuses ne sont pas adaptées à des zones du monde où l’électricité peut manquer par exemple. James a su remettre en cause un objet non revisité depuis longtemps… et il sauvera prochainement des milliers de vies ! », a commenté James Dyson lors de la remise des prix.

Les autres finalistes internationaux étaient :

  • QOLO, Japon



    Yosuke Eguchi et Yusuke Kiyotani, université de Tsukuba
    Problème : Les chaises roulantes actuelles privent les personnes handicapées d’une certaine liberté. Elles ne peuvent pas se lever et ont donc du mal à faire toutes les tâches nécessitant d’être debout.
    Solution : QOLO est une chaise roulante qui permet aux personnes handicapées de tenir debout grâce à un système électrique qui déplie la chaise, tout en soutenant son utilisateur au niveau du torse.

     
  • Suncayr, Canada



    Derek Jouppi, Rachel Pautler, Andrew Martinko, Chad Sweeting, Hayden Soboleski, université de Waterloo
    Problème : Il est difficile de savoir à quel moment il faut réappliquer de la crème solaire. Les espaces entre les applications sont souvent trop longs et les risques de brûlures peuvent être importants.
    Solution : Suncayr est un stylo vert à appliquer directement sur la peau, après avoir mis sa crème solaire. L’encre du stylo réagit aux UV. Une fois que la crème solaire ne fait plus effet et que les UV atteignent directement l’épiderme, l’encre devient rouge.

     
  • Bruise, UK



    Dan Garrett, Ming Kong, Lucy Jung, Elena Dieckmann, Royal College of Art
    Problème : Les athlètes de haut niveau paraplégiques ne se rendent pas toujours compte des blessures qu’ils se font. Du fait de leur faible circulation du sang, il faut souvent attendre longtemps avant de voir une marque sur le corps.
    Solution : Bruise est un vêtement intelligent permettant aux personnes paralysées de repérer instantanément leurs blessures : un film réagissant aux pressions devient rouge lorsqu’il y a un choc.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.mom-incubator.weebly.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles