Nous suivre Industrie Techno

Design : la 3D au service de l’horlogerie de luxe

Jean-François Preveraud

Sujets relatifs :

, ,
Design : la 3D au service de l’horlogerie de luxe

Utiliser la 3D pour concevoir, mais aussi pour faire "vibrer" le client final

© DR

Dassault Systèmes poursuit l’expérimentation de l’usage de ses outils 3D dans le monde de la mode avec son FashionLab. Il aide cette fois le designer François Quentin à mettre au point une montre d’exception.

 

Dassault Systèmes, qui entend explorer toutes les applications potentielles de la 3D, a créé voici plus de trois ans un incubateur technologique dédié aux industries de la mode, le FashionLab. Il permet de rassembler ingénieurs et créateurs artistiques autour de projets communs réalisés en 3D, à l’aide des outils de conception, de simulation et de collaboration du groupe.

Dernier projet en date, celui mené avec le designer François Quentin, spécialiste du monde horloger, pour créer une montre d’exception, la 4N. L’objectif est de démontrer l’apport de la 3D lors d’un processus créatif en associant le design à la précision spécifique à l’horlogerie.

« Mes idées créatives prennent vie grâce à la puissance des outils de conception et de simulation virtuelle », s’enthousiasme François Quentin, qui a pu ainsi concevoir, tester, et présenter virtuellement en 3D sa montre 4N et son mécanisme avant d’en réaliser des prototypes physiques.

                      

Un gain de temps et d’argent considérable pour le créateur. D’autant que les clients finaux peuvent eux aussi appréhender ce produit virtuel en le manipulant en temps réel sur écran 3D ultra haute définition sans lunettes dans un environnement virtuel. Ils peuvent ainsi voir la pièce d’horlogerie sous tous ses angles, mais aussi naviguer à l’intérieur de celle-ci pour en découvrir les différentes pièces sous forme d’éclaté. « Le FashionLab m’apporte des outils performants pour concevoir mes pièces d’horlogerie, mais au-delà de la conception, nous créons de nouvelles expériences 3D digitales pour promouvoir ma montre de façon innovante auprès de mes clients.»

Au-delà de l’utilisation de l’ensemble des outils 3D de Dassault Systèmes, les ingénieurs du FashionLab montrent aussi à travers ce projet 4N une nouvelle solution de visualisation permettant de créer des films - mouvements rotatifs, travelling et panoramiques - en 3D relief auto-stéréoscopique, ne nécessitant pas le port de lunettes spéciales.

Les clients potentiels peuvent ainsi facilement interagir en temps réel avec un contenu 3D réaliste enrichi ou jouer avec un objet sous tous ses aspects et ainsi ‘‘vivre une expérience utilisateur originale’’.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://fashionlab.3ds.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

« Implant Files » : pourquoi les implants médicaux sont dans la tourmente

C'est un nouveau scandale sanitaire. Après l'affaire des implants mammaires « PIP », une enquête du[…]

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

IRT Saint-Exupéry : les nouvelles plateformes technologiques opérationnelles

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

Drone à hydrogène : le rêve de deux start-up françaises

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

[Photo Tech] L’impression 3D mobile de bâtiments

Plus d'articles