Nous suivre Industrie Techno

Des verres de lunettes encore plus personnalisés

T.-M. N.

Sujets relatifs :

, ,
Avec le "stabilisateur d'image", Essilor intègre dans la conception de ses verres ophtalmiques le comportement visuel du porteur.

La technologie jusqu'au bout des yeux ! Pour éviter les désagréments d'adaptation, des paramètres dont l'écart et la hauteur pupillaires, l'angle d'inclinaison des verres et celui du galbe de la monture permettaient déjà de personnaliser un verre progressif. Avec le "stabilisateur d'image" de sa gamme Varilux, Essilor intègre le comportement visuel du porteur dans la conception et la fabrication des verres. Sa technologie Dual Digital Vision, bientôt sous brevet, gère la déviation des rayons lumineux en fonction d'un coefficient tête/oeil. Ce dernier, stable tout au long de la vie, traduit la proportion entre le mouvement de tête et celui des yeux pour un même déplacement de regard.

Pour "céphalonautes" et "visionautes"

Les "céphalonautes", qui tournent plutôt leur tête pour observer un objet latéral, ont une vision dynamique et sont plus sujets à des effets de tangage. Leurs verres doivent assurer une diminution optimale de la distorsion de l'image. Les "visionautes", bougeant préférentiellement leurs yeux, ont un regard qui parcourt une large zone du verre lorsqu'ils explorent leur environnement. Ils ont besoin d'un grossissement de l'image. Avec le stabilisateur, la puissance accommodative additionnelle nécessaire pour corriger le défaut de vision est obtenue grâce à l'interactivité entre les deux faces du verre. Ainsi, pour un même degré de presbytie, la puissance sera diminuée sur la face avant et augmentée sur la face arrière pour les céphalonautes, et inversement pour les visionautes. La vision en mouvement serait améliorée, sans modification des habitudes visuelles.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0904

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

Mousses métalliques : l'acier pourrait remplacer l'aluminium

les chercheurs du CTIF et de l'École centrale de Lille ont mis au point des mousses métalliques à base d'acier moins chères et plus résistantes que[…]

01/04/2009 | MATÉRIAUXR & D
PROSPECTIVE

PROSPECTIVE

Trente labos à portée de main

Trente labos à portée de main

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

Plus d'articles