Nous suivre Industrie Techno

Des tourteaux de colza pour supprimer les formaldéhydes

CLAIRE LECOEUVRE

Sujets relatifs :

Des tourteaux de colza pour supprimer les formaldéhydes

A partir de tourteaux de colza, Evertree fabrique un additif utilisable dans les panneaux de bois composite. Ce produit pourrait réduire de 20 à 30 % les résines à formaldéhyde, un composé cancérogène.

La coentreprise Evertree fondée par le groupe Avril et Biopolymer Technologies commercialise un nouveau type d’additif à base de tourteaux de colza. Ce dernier pourra réduire les résines pétro-sourcées formaldéhydes utilisées entre autre dans les panneaux de bois composite. La plupart des panneaux de bois, en fibres à densité moyenne (MDF), aggloméré, mélaminé, ou encore contreplaqué contiennent 5 à 10 % de résines. Elles permettent de coller ensemble les lamelles ou les particules de bois. Mais ces résines jusqu’à présent pétrosourcées contiennent pour la majorité du formaldéhyde, un produit chimique de la famille des composés organiques volatils (COV). Ce composé a été classé cancérigène avéré pour l’homme dès 2004 par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). « Une des solutions pour réduire et supprimer ces COV formaldéhyde se situe dans les composés chimiques biosourcés » note Tom Doron, porte-parole du groupe Avril.

Deux chercheurs américains ont travaillé sur des oléoprotéagineux, et en particulier le colza. Les protéines, polysaccharides, pectines, la cellulose et la lignine qui restent dans les tourteaux de colza ont des propriétés de polymérisation intéressantes. Evertree utilise donc des tourteaux broyés et transformés pour fabriquer leur additif, SynerXiD lorsqu’il prend la forme d’une poudre et SynerXiL sous forme liquide. Le produit est associé avec les résines actuelles, ou bien avec la résine MDI (Di-isocyanate  de diphényl méthane). Cette résine-ci se trouve être sans formaldéhyde et reste jusqu’à présent peu utilisée seule à cause de sa perte en productivité lors du pressage des panneaux. Elle contient en revanche des isocyanates, nocifs par inhalation. « Notre produit permet de créer un système hybride pour réduire de 20 à 30% des résines formaldéhydes. L’objectif à moyen terme est de pouvoir utiliser des résines biosourcées à 100%. Cela permet une étape de changement avant la suppression totale » précise Fabrice Garrigues, président d’Evertree.

Grâce au fonds d'investissement « Sociétés de projets industriels (SPI) » de BPI France, issu du programme d’investissements d’avenir (PIA), Evertree dispose de 24 millions d'euros pour commercialiser cette premiere production industrielle. Les trois partenaires, le groupe Avril, le fond SPI et Biopolymer Technologies apporteront 72 millions d'euros en quatre ans. L’entreprise s’installe actuellement à Compiègne (Oise) sur le site de la société Pivert. Une unité pilote permettra de produire dès la fin 2016, 1000 à 3000 tonnes d’additif. Dès 2017, une unité pré-industrielle sera créée à Grand Couronne, en Normandie puis une unité industrielle devrait atteindre une production de 50 000 tonnes en 2020. « Avec 50 000 tonnes de produit nous pourrons nous déployer sur 15 à 20% des capacités de production de tout type de panneaux de bois d’Europe et des Etats-Unis », conclut Fabrice Garrigue.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Nous voulons favoriser l’appropriation de la fabrication additive par les industriels », affirme Guillaume de Crevoisier, directeur commercial mondial des solutions d'impression 3D chez Arkema

« Nous voulons favoriser l’appropriation de la fabrication additive par les industriels », affirme Guillaume de Crevoisier, directeur commercial mondial des solutions d'impression 3D chez Arkema

Le chimiste français Arkema a inauguré le 15 novembre son nouveau centre mondial d’excellence dédié aux[…]

Des pâtes photosensibles pour les circuits imprimés de la 5G

Des pâtes photosensibles pour les circuits imprimés de la 5G

Des pérovskites inorganiques pour des cellules photovoltaïques plus stables

Fil d'Intelligence Technologique

Des pérovskites inorganiques pour des cellules photovoltaïques plus stables

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Éolien offshore, gaz de synthèse, cyber-sécurité automobile… les meilleures innovations de la semaine

Plus d'articles