Nous suivre Industrie Techno

Des thermodurcissables remodelables à l’envi

Ludovic Fery
Des thermodurcissables remodelables à l’envi

Différentes formes rigides obtenues à partir du matériau.

© © CNRS Photothèque ESPCI Cyril FRÉSILLON

Un matériau organique rigide et en même temps malléable, exactement comme le verre. C’est une nouveauté pour le monde des polymères, obtenue en laboratoire par des chercheurs français.

La recette est simple : des acides gras, un peu de résine époxy et un catalyseur. Chauffez, et vous obtiendrez en fonction de la composition soit un matériau élastique comme un caoutchouc, soit une matrice extrêmement dure. Le plus intéressant avec cette dernière, c’est que sa rigidité est maintenue jusqu’à une certaine température, puis réversible au-delà d’un certain point.

C’est en effet l’inconvénient majeur des composites dits thermodurcissables qui, une fois cuits dans un four, ont une structure définitive. Au contraire, le polymère obtenu par l’équipe de Ludwik Leibler, du laboratoire Matière molle et chimie (CNRS/ESPCI ParisTech), a une dureté comparable aux thermodurcissables, mais peut être ressoudé ou recyclé, à la manière des thermoplastiques.




Les applications sont multiples : composites pour l’industrie aéronautique ou automobile, matériau pour la construction, l’imprimerie, le sport ou encore l’électronique.

Visionnez le reportage du CNRS sur ce polymère aux propriétés hors normes.

Ludovic Fery

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Plus d'articles