Nous suivre Industrie Techno

Des têtards fluorescents analysent les effluents hospitaliers

Hugo Leroux
Des têtards fluorescents analysent les effluents hospitaliers

Watchfrog utilise les biotechnologies pour rendre des têtards fluorescents en présence de molécules perturbant leur système hormonal.

© DR

Une technologie développée par la société Watchfrog aidera à détecter les résidus médicamenteux dans les effluents hospitaliers.

La société Watchfrog vient de remporter un appel à projet du gouvernement sur les "Eco Industries 2012" pour créer une station de surveillance des effluents hospitaliers. Cette station intégrera notamment la biotechnologie de têtards fluorescents développée par la start-up francilienne, qui mesure les risques liés aux perturbateurs endocriniens.

Les têtards de Watchfrog émettent en effet une fluorescence en présence de molécules perturbant leur système hormonal. L’intensité de la fluorescence est proportionnelle à la perturbation. Pour le besoin de cette station, la start-up a développé un système de surveillance des têtards en temps réel, grâce à une caméra et un logiciel d’analyse.

« Les eaux usées des hôpitaux sont chargées en résidus médicamenteux, dont une partie n’est pas éliminée par les stations d’épuration et se retrouve dans le milieu naturel. Il y a donc un réel besoin de  mieux évaluer ces rejets dès la sortie de l’hôpital », souligne Anne Feraudet, directrice adjointe de Watchfrog.

La première station devrait entrer en fonctionnement en 2014 sur le Centre hospitalier sud francilien (CHSF). En consortium avec d’autres PME, Watchfrog envisage de commercialiser la plate-forme de surveillance dès 2015 auprès des établissements de soin.

Hugo Leroux
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Benchmark Week] Pénurie à venir du graphite indispensable aux batteries Lithium-ion

[Benchmark Week] Pénurie à venir du graphite indispensable aux batteries Lithium-ion

Benchmark Minerals alerte sur une pénurie prochaine du graphite, matériau indispensable des anodes des batteries lithium-ion. Le 6[…]

[Portrait] Julie Mougin, la chercheuse du CEA qui dope la production d'hydrogène bas carbone

[Portrait] Julie Mougin, la chercheuse du CEA qui dope la production d'hydrogène bas carbone

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

« Le marché auto devrait se contracter de 40 % d’ici à 2050 pour espérer limiter le réchauffement à 2°C », estime Jacques Portalier du Shift Project

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

NegaOctet présente au GreenTech Forum une base de données complète sur l’impact environnemental du numérique

Plus d'articles