Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Des systèmes électroniques plus efficaces et plus compacts grâce aux excitons

Benoît Crépin

Des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en Suisse, ont mis au point un transistor fonctionnant grâce à une particule méconnue : l’exciton. Capable pour la première fois de fonctionner à température ambiante, ce semi-conducteur ouvre la voie à la fabrication de dispositifs optoélectroniques plus compacts, plus rapides et moins gourmands en énergie. À la suite de l’électronique, l’excitonique pourrait ainsi être à l’origine d’une nouvelle révolution technologique : « Nos travaux ont démontré qu’en manipulant les excitons, nous nous trouvions tout devant une nouvelle manière d'appréhender l’électronique. Nous sommes à l’orée d’un champ totalement novateur, dont nous ne mesurons pas encore toute l’étendue », assure Andras Kis, directeur du Laboratoire d'électronique et structures à l'échelle nanométrique (LANES) de l’EPFL.

Qualifiés de « quasi-particules », les excitons naissent lors de l’absorption d’un photon par un électron. Le phénomène génère un « trou », de charge positive, opposée à celle de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Fil d'Intelligence Technologique

Un avenir sans compromis pour les transistors à haute puissance

Concevoir un transistor est souvent affaire de compromis. La diminution de la résistance pour réduire les pertes d’énergie[…]

07/04/2021 | Transistor
[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

[Portrait] Fabrice Semond, le chercheur qui façonne les surfaces de silicium atome par atome

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

Fil d'Intelligence Technologique

Des transistors en phosphore noir pour déguiser les puces électroniques face aux hackers

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

« Nous souhaitons diviser par cinquante les coûts de la technologie RFID », avance Etienne Perret (Grenoble INP)

Plus d'articles