Nous suivre Industrie Techno

Des supercondensateurs pour lisser le photovoltaïque

En couplant des supercondensateurs à des panneaux photovoltaïques à concentration, Soitec entend réguler la production de ses panneaux soumis aux incessantes variations de l'ensoleillement.

Un système de stockage d'énergie à base de condensateurs de la société Maxwell intégré à des paneaux photovoltaïques à concentration de Soitec va être testé en Californie. Ce partenariat de R&D de 1,39 million de dollars vise à évaluer l'efficacité des condensateurs pour lisser les pics de production de l'électricité solaire, par nature intermittente.

Les nouveaux systèmes CPV Concentrix de Soitec incorporent des modules qui présentent un rendement énergétique de l'ordre de 30 %, soit 2 à 3 fois celui des technologies photovoltaïques classiques. Particulièrement efficace en ensoleillement direct, la technologie engendre des pics électriques quand baisse la luminosité. Pour atténuer les surcharges dues à l'injection de cette électricité intermittente sur le réseau local, un stockage « tampoon » va donc être testé à l'aide de condensateurs par Maxwell, société leader sur cette technologie.

Contrairement aux batteries qui produisent et stockent de l'énergie au moyen d'une réaction chimique, les condensateurs à haute capacité stockent l'énergie dans un champ électrique. En contrepartie d'une faible capacité de stockage, ce mécanisme a la propriété de charger et décharger de grandes puissances rapidement - quelques fractions de seconde - et de supporter jusqu'à 1 million de cycles de charge/ décharge. En outre, le système intégrera une gestion prédictive de l’énergie produite, basée notamment sur les prévisions d’ensoleillement.

Le projet a débuté en juin 2013 et s’achèvera en mars 2015. Les performances de ces systèmes intégrés feront l'objet d'une évaluation indépendante réalisée par BEW Engineering dans le cadre d'un contrat de sous-traitance conclu avec Maxwell. Ce complément de la production d’un système CPV à haut rendement a pour objectif de réduire la demande exercée sur le réseau électrique pour combler les «creux » solaires de courte durée et maintenir la production d’électricité des centrales d’appoint.

Hugo Leroux

Pour en savoir plus : http://www.soitec.com/fr/

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Comment le Syndicat des énergies renouvelables veut accélérer le développement des EnR en France

Comment le Syndicat des énergies renouvelables veut accélérer le développement des EnR en France

En attendant la révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), le Syndicat des énergies renouvelables (SER)[…]

Trois projets smart city dévoilés au QG Digital d'Engie

Trois projets smart city dévoilés au QG Digital d'Engie

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Des bactéries génétiquement modifiées pour produire des hydrocarbures

Le Nobel de Chimie 2019 met à l'honneur les pionniers du lithium-ion

Le Nobel de Chimie 2019 met à l'honneur les pionniers du lithium-ion

Plus d'articles