Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des structures géométriques ultracomplexes obtenues par impression 4D

Juliette Raynal

Il faut désormais rajouter une nouvelle dimension à l’impression 3D. En programmant un matériau anisotrope, des chercheurs de l’institut Wyss d’Harvard et du SEAS sont parvenus à imprimer un objet dont la forme change avec le temps au contact de l’eau. On parle désormais d’impression 4D pour prendre en compte cette dimension temporelle. Ces travaux ont récemment fait l’objet d’une publication dans la revue Nature Materials.

Dirigée par Jennifer Lewis, l’équipe s’est inspirée de la nature et plus particulièrement de la manière dont les plantes changent de forme en fonction des stimuli de leur environnement. L’équipe a ainsi formulé une encre spécifique composée d’hydrogel et de[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Fil d'Intelligence Technologique

Un échangeur de chaleur ultra compact et efficace grâce à l'impression 3D et au design génératif

Une équipe de recherche de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign a présenté dans un article de la[…]

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le projet de recherche AIRchitecture sur les avions légers électriques tire un premier bilan et se prolonge

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

Le casque de réalité mixte XR-3 de Varjo fait dans le détail : la preuve par l'essai

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

« L’exposition aux nanomatériaux doit être évaluée tout au long du cycle de vie pour concevoir des produits plus sûrs », pointe Jérôme Rose, médaille d’argent 2020 du CNRS

Plus d'articles