Nous suivre Industrie Techno

« DES STANDARDS POUR L'INTÉGRATION INFORMATIQUE. »

Propos recueillis par Mirel Scherer

Industrie et Technologies : Quelle est l'activité de votre société ?

Philippe Bessis : Créée en 1996, WebMethods est une société américaine spécialisée dans l'intégration des applications informatiques. Elle emploie mille personnes dans le monde et une trentaine en France. Notre objectif est de proposer aux utilisateurs une solution indépendante, basée sur des standards, qui leur permette d'exécuter, de mesurer et d'améliorer leurs processus informatiques métiers.

I. T. : En d'autres termes, vous annoncez la fin de l'intégration propriétaire. Comment ?

P. B. : Notre plate-forme d'intégration, basée sur les standards J2EE, XML et Web Services, a été complétée par WebMethods Fabric. Cette infrastructure d'exécution de services constitue une trame, un réseau maillé dont chaque noeud s'exécute dans un serveur J2EE ou .NET permettant de faire dialoguer des services en "point à point" [ou "peer to peer", ce concept introduisant en effet une relation d'égal à égal entre deux ordinateurs ou systèmes qui sont souvent dénommés "hôtes"]. Cette infrastructure induit une qualité de services nécessaire aux entreprises et un couplage lâche. Ce couplage permet que les services et fonctions de l'entreprise soient indépendants et n'aient pas d'impact les uns envers les autres.

WebMethods Fabric permet également aux sociétés d'évoluer car la solution prend en charge les autres besoins liés à l'intégration.

Ce concept d'architectures de services (SOA) n'est pas nouveau, mais nous disposons maintenant avec les Web Services d'une technologie simple en cours d'adoption, et avec WebMethods Fabric, d'une infrastructure appropriée pour répondre aux besoins des entreprises tels que le déploiement, la découverte des services, la tolérance de panne et la répartition des charges de travail entre les ordinateurs afin de faire face aux grosses variations d'activités ("load balancing").

I. T. : Avez-vous des exemples ?

P. B. : Nous avons déjà une trentaine d'utilisateurs en France, comme Alcatel, HP, STMicroelectronics, Le Groupe Mondial Assistance, France Télécom ou PSA.

On facilite aussi les projets B-to-B, grâce à l'intégration des applications entre elles. Rhodia, par exemple, a pu ainsi intégrer les processus de fabrication et le transport.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0857

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

ÉLECTROMÉNAGER

ÉLECTROMÉNAGER

La cuisson vapeur à la recherche du goûtSeb veut redonner du goût à la cuisson vapeur en lançant le projet de recherche "saveurs vapeurs". Labellisé[…]

01/04/2009 | AlertesR & D
GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Plus d'articles