Nous suivre Industrie Techno

Des sous-marins russes en mission dans le lac Léman

Ludovic Fery

Qu'ont en commun le Titanic, le sous-marin nucléaire Koursk et l’océan Arctique ? Tous ont été explorés par les bathyscaphes MIR ! D’ici quelques mois le submersible russe ajoutera à son palmarès le lac Léman.

Entre juin et août 2011, deux poissons un peu spéciaux vont sillonner les fonds du lac Léman. Pour une fois, ce sont eux qui vont à la pêche ou, pour être plus précis, les scientifiques à leurs commandes !

En fait, deux sous-marins russes d'exploration et d'échantillonage MIR de 18,6 tonnes pour 7,8 m de long, vont être exceptionnellement mis à disposition de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL)
                          

                                       Schéma du submersible russe MIR et de ses différents équipements


L’expédition scientifique, baptisée Elemo, se donne comme but de recenser les bactéries et les micropolluants présents dans l’eau et les sédiments du lac helvétique. Les chercheurs souhaitent en particulier mieux comprendre l’impact de la pollution humaine sur l’écosystème aquatique. Les rives du lac Léman sont en effet confrontées à une urbanisation très dense : un million et demi de personnes y vivent et le lac alimente en eau potable 750 000 habitants.

Les sous-marins russes iront réaliser des prélèvements y compris dans les parties les plus profondes du lac qui peuvent atteindre 300 mètres. Quinze équipes internationales sont mobilisées : outre l’ EPFL, on trouve par exemple l’Université de Genève, l’Université de Newcastle, l’INRA de Toulouse, le CNRS et l’Académie des sciences russe. Le Consulat honoraire de Russie à Lausanne ainsi que la société Ferring Pharmaceuticals ont apporté quant à elles leur soutien financier.

Ludovic Fery

Pour en savoir plus : http://actu.epfl.ch/ 
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

[Vu sur le web] Produire de l’hydrogène vert sans électrolyseur : une avancée prometteuse dans la photo-électrolyse de l’eau

D’après une publication relayée par IEEE Spectrum, le journal de l’association professionnelle « Institut des[…]

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

La stratégie électrique de Renault en trois points technos clefs

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous avons amélioré d’un facteur 100 le code de dynamique moléculaire dédié à l’optimisation des batteries », se réjouit Mathieu Salanne, vainqueur du Prix Spécial Joseph Fourier

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

« Nous allons construire la gigafactory de batteries la plus efficace au monde », lance Christophe Mille, de Verkor

Plus d'articles