Nous suivre Industrie Techno

Des smartphones rechargeables en dix minutes grâce au graphène

Des smartphones rechargeables en dix minutes grâce au graphène

Feuille de carbone parfaitement agencée, le graphène permet de construire des électrodes ultra efficaces

© Yan Liang

La start-up américaine SiNode Systems a remporté le Rice Business Plan Competition 2013, récompensant des projets commerciaux prometteurs, grâce à ses batteries dopées au graphène. Celles-ci pourraient permettre de recharger les smartphones en quelques minutes.

SiNode Systems ne cache pas ses ambitions : produire une nouvelle génération de  batteries pour alimenter les quelques 1,3 milliards de smartphones de la planète. Son idée : remplacer le graphite de l’électrode négative, par son cousin surdoué, le graphène. Quelle différence ? Les deux matériaux sont dérivés du carbone, mais le graphène jouit d’une géométrie plus noble : il s’agit d’une feuille d’atomes parfaitement arrangés en nid d’abeille. A la clé, des performances de conductivité sans commune mesure.


En l’occurrence, SiNode Systems, fondée sur des travaux menés à l’université de Northwestern, aux États-Unis,  a mis au point une électrode ultra-poreuse alliant des nanoparticules de silicium et le fameux graphène. Forte de cette technologie, elle affirme pouvoir recharger un iPhone en quelques minutes !


La start up a ainsi convaincu le jury de la prestigieuse compétition Rice Business Plan, raflant le somme de 911 000 dollars. Pourtant, ce coup d’éclat, remporté sur des présentations éclair de 15 minutes, pourrait en rester à l’effet d’annonce. Le plan d’affaire est aussi risqué que l’objectif est ambitieux.  Le graphène est un matériau de rupture encore jeune : les techniques de production viables à l’échelle industrielle n’ont pas encore émergé. Les développements industriels de SiNode Systems - qui n’a annoncé aucune date pour la commercialisation de cette batterie - sont donc à suivre de près.

Hugo Leroux
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Plus d'articles