Nous suivre Industrie Techno

Des signaux de fumée pour prendre le sentier de la guerre au CO2

Baptiste Cessieux
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Des signaux de fumée pour prendre le sentier de la guerre au CO2

Placé sur l'incinérateur de Copenhague, ce générateur de ronds de fumée permettra aux habitants de contrôler leur consommation.

Deux ingénieurs danois veulent sensibiliser la population aux émissions de gaz carbonique grâce à des signaux de fumée. L’idée semble sortie tout droit d’un western : transformer les masses grisâtres sortant des usines en rond de fumée. Ce dispositif pourrait équiper le futur incinérateur de Copenhague.

« Une tonne de CO2, deux tonnes de CO2, trois tonnes de CO2 » Si l’on pouvait quantifier les rejets de gaz à effet de serre uniquement en scrutant la masse de fumée s’échappant des hautes cheminées industrielles, il semble évident que le riverain prendrait un malin plaisir à compter les émissions de son voisin… Et c’est exactement l’idée de deux ingénieurs danois, Bjarke Ingels et Jakob Lange : sensibiliser la population à la dépense de dioxyde de carbone.

Pour changer la forme de la fumée des usines, les deux danois installent un dispositif à la sortie d’une cheminée. À la manière d’un feu indien sur lequel on bat une couverture, il faut en effet conserver le gaz le temps d’atteindre une tonne - environ 500 m3 de fumée, soit une bulle de 10 mètres de diamètre – pour pouvoir la relâcher d’un coup. Une fois larguée, la fumée arrive au bout de la cheminée où elle est orientée en cercle tout autour d’un tube central au moyen d’un système de tubes et d’ailettes. Résultat : un rond de fumée qui s’élève au milieu du ciel.

L’équipe a déjà réussi trois tests sur des prototypes allant de 70 centimètres à 5 mètres de haut. Leur objectif est maintenant de réussir à équiper le futur incinérateur de la ville de Copenhague, qui sera inauguré en 2017. Cet incinérateur est déjà en lui-même une idée un peu folle puisqu’il comportera une piste de ski et une armature permettant de voir le trajet des déchets. Une véritable usine de revalorisation doublée d’un lieu de sensibilisation ludique. Un lieu dans lequel le projet des deux Danois aurait tout à fait sa place. Il ne leur manque d’ailleurs plus grand-chose pour pouvoir, selon leurs mots, « faire partie de l’histoire en fabriquant le premier générateur de ronds de fumée ». Pour mener à bien leur dernier prototype à l’échelle 2:3, les deux Danois ont lancé une levée de fonds sur le site de financement participatif Kickstarter. Fonds qu’ils ont rapidement récoltés.  

Si Bjarke Ingels et Jakob Lange ne parlent que de sensibilisation de la population, on peut tout de même mettre cette innovation en rapport avec les récentes déclarations de l’Assemblée nationale qui souhaite passer le prix de la tonne de CO2 à 100 euros en 2030. Avec des usines dotées de telles cheminées, un bref coup d’œil dans le ciel permettrait de voir littéralement l’argent partir en fumée.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

La production de kérosène à partir d'air et de soleil passe au démonstrateur

La production de kérosène à partir d'air et de soleil passe au démonstrateur

Un démonstrateur installé près de Madrid a commencé le 13 juin à produire du kérosène à[…]

Vasco 2 valide la culture de microalgues à partir des fumées industrielles de Fos-sur-Mer

Vasco 2 valide la culture de microalgues à partir des fumées industrielles de Fos-sur-Mer

[Bourget] Comment les sept directeurs techniques des grands de l’aéro prévoient de réduire les émissions de CO2

[Bourget] Comment les sept directeurs techniques des grands de l’aéro prévoient de réduire les émissions de CO2

Big data, Impression 3D, circuit de chaleur.. les innovations qui (re)donnent le sourire

Big data, Impression 3D, circuit de chaleur.. les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles