Nous suivre Industrie Techno

Des robots à l'instinct animal

CHARLES FOUCAULT cfoucault@industrie-technologies.com

Sujets relatifs :

Plus besoin d'intelligences artificielles ultrasophistiquées pour obtenir des robots indépendants. Un insecte est très autonome, malgré son petit cerveau. Les roboticiens imaginent donc des machines fonctionnant comme des animaux, avec une intelligence embarquée simple, mais de nombreux capteurs pour percevoir le monde extérieur. Coup de projecteur sur six robots bioinspirés prometteurs.

LE RAT, RONGEUR À MOUSTACHES

Scratchbot FONCTIONNEMENT : À l'aide d'un museau doté de dix-huit poils artificiels oscillants, le Scratchbot identifie la position, la forme et la texture des objets qu'il rencontre. Il devrait, à terme, prendre des décisions rapides et pertinentes en fonction des objets identifiés tout en construisant un plan de son environnement. APPLICATIONS : Du sauvetage ou dépannage dans les zones où la vision et les capteurs de proximité fonctionnent mal (catastrophes naturelles, mines effondrées, etc.) à l'inspection de la qualité des textiles. CRÉATEUR : Bristol robotics laboratory - Angleterre

LA SALAMANDRE, REPTILE AMPHIBIE

NOM DU ROBOT : Salamandra robotica FONCTIONNEMENT : Le défi du mimétisme du déplacement de la salamandre réside dans la coordination nécessaire entre les ondulations de la colonne vertébrale et les mouvements des pattes. La clé se trouve dans le modèle numérique de moelle épinière qui gère les trois modes de locomotion (nager, serpenter, marcher). APPLICATIONS : Les technologies développées pour ce robot, servant à l'origine à la compréhension de la moelle épinière à travers l'évolution, attirent les regards de l'industrie du jouet. CRÉATEUR : École polytechnique fédérale de Lausanne - Suisse

LE POISSON ÉLÉPHANT, PLONGEUR EN EAUX TROUBLES

NOM DU ROBOT : Angels FONCTIONNEMENT : Le corps du Gnathonemus petersii (ou poisson-éléphant) se polarise pour créer des champs électriques dans son environnement proche. Les objets qui l'entourent déforment ces champs. Il reconstruit ainsi une image très précise des alentours. C'est ce principe d'électrolocation que reproduit le robot Angels à l'aide de sondes à électrodes. APPLICATIONS : Angels saura éviter un obstacle ou aller vers un objet sans réfléchir dans des milieux trop chargés en particules, où les sonars et la vision ne fonctionnent pas. CRÉATEUR : École des mines de Nantes - France

LE SPHINX COLIBRI, INSECTE STATIONNAIRE

NOM DU ROBOT : MAV FONCTIONNEMENT : Rapide et précis, le sphinx colibri réalise les manoeuvres aériennes les plus extrêmes en toute discrétion. Le professeur Hao Liu a conçu des micromécanismes pour imiter ses battements d'ailes à une fréquence de 35 Hz. L'engin, de 10 centimètres d'envergure pour 2,7 grammes, n'a pour l'instant qu'une autonomie de six minutes. APPLICATIONS : Sa liberté de mouvement et sa taille de guêpe font du MAV l'allié idéal de l'exploration de zones dangereuses, comme les centrales nucléaires. CRÉATEUR : Chiba University - Japon

LA LAMPROIE, LE PLUS SIMPLE DES VERTÉBRÉS

NOM DU ROBOT : Lampetra FONCTIONNEMENT : Le laboratoire Advanced Robotics Technology and Systems a reproduit les segments circulaires de ses vertèbres rudimentaires, et y a ajouté des électroaimants. Le courant qui les traverse crée une attraction ou une répulsion et ainsi l'ondulation du corps. La régulation de la motricité obtenue avec ce système est très fine. APPLICATIONS : L'équipe de chercheurs travaille avec l'hôpital de Pise à l'adaptation des actionneurs mis au point sur des machines d'aide à la médecine. CRÉATEUR : Scuola Superiore Sant'Anna - Italie

LE THON, STABLE POISSON

NOM DU ROBOT : RoboTuna II FONCTIONNEMENT : Pour lui assurer une nage efficace, la queue et les nageoires du robot thon du MIT bougent en fonction de l'écoulement des flux environnants. Les mouvements des fluides sont mesurés par des capteurs Mems de pression développés spécifiquement par l'université américaine. APPLICATIONS : Le couple capteur-actionneur a déjà trouvé des applications dans les bouées chargées de récolter l'énergie marine. Ils optimisent leur positionnement et évitent les flux turbulents. Ils sont aussi utilisés pour améliorer la manoeuvrabilité de certains sous-marins. CRÉATEUR : Massachusetts Institute of Technology - États-Unis

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0937

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2011 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

[Pas à pas] Comment tirer parti de la réalité augmentée dans votre usine

Profitant des formidables progrès de l'informatique embarquée et de l'essor de l'usine 4.0, les exemples d'applications[…]

Bâtiments intelligents : des économies du sol au plafond

Bâtiments intelligents : des économies du sol au plafond

INNOVATION À TOUS LES ÉTAGES

Dossiers

INNOVATION À TOUS LES ÉTAGES

« Bâtiments intelligents : il faut placer l'utilisateur au centre », Olivier Cottet, Schneider Electric

Interview

« Bâtiments intelligents : il faut placer l'utilisateur au centre », Olivier Cottet, Schneider Electric

Plus d'articles