Nous suivre Industrie Techno

Des rails composites pour le métro de Bangkok

Ludovic Fery
Des rails composites pour le métro de Bangkok

Troisième rail recouvert d'un capot composite.

© DR

Le nouveau projet de métro à Bangkok sera livré début 2013, avec 20 kilomètres de troisième rail d'alimentation recouverts par des capots en composites. Le français Icco fournit ces équipements.

Après Alger, Athènes, Taipei, Almaty et Milan, les produits du français Icco s’exportent dans la capitale thaïlandaise. Le fabricant de profilés composites pultrudés va en effet couvrir les 20 kilomètres de troisième rail d'alimentation électrique du nouveau projet de métro de Bangkok.

Ces capots de 4 à 6 mètres de long ont pour but d’isoler le système d’alimentation électrique par frotteurs des trains, qui court le long des voies de circulation. En cas d'incendie, les bonnes propriétés ignifuges du matériau éviteront la propagation des flammes et de fumées toxiques. L'installation, livrée début 2013, entrera en fonctionnement avec l'ouverture au public en 2015.

Le groupe Icco projette de bientôt franchir la barre des 200 kilomètres de troisième rail protégés par ses capots composites.

Ludovic Fery
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Aéronautique : Dassault aviation et le CNRS lancent un laboratoire commun pour la mise au point de matériaux nanostructurés

Le CNRS et Dassault aviation ont lancé le 5 juillet un laboratoire commun. Son objectif : mettre au point de nouveaux matériaux[…]

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Semi-conducteurs : le LAAS et Riber créent un laboratoire commun pour repousser les limites de l’épitaxie par jet moléculaire

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Repsol, Axens et IFPEN améliorent la recyclabilité des déchets plastiques traités par pyrolyse

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Le chimiste allemand Covestro produit un précurseur du polyuréthane à partir de CO2 plutôt que de pétrole

Plus d'articles