Nous suivre Industrie Techno

Des polymères bioinspirés pour la plasturgie

Ludovic Fery

Sujets relatifs :

, ,
Des polymères bioinspirés pour la plasturgie

Un ver à soie tisse son fil.

© OSG

La soie naturelle s’avère bien plus efficace que les polymères dérivés du pétrole. Reste encore à éclaircir son procédé de fabrication.

Souple et légère, plus résistante que l’acier, les propriétés exceptionnelles de la soie issue des animeaux sont bien connues. Mais on ignore encore beaucoup de son procédé de fabrication, hormis que celui-ci consomme très peu d'énergie.

L’équipe de Fritz Vollrath, de l’Université d’Oxford, s’est amusée à comparer deux types de matières premières pour la production de fibres, d’un côté, la soie produite par le bombyx et, de l’autre, du polyéthylène haute densité (PEHD), que l’on retrouve notamment dans les emballages ménagers.

Alors que les filaments synthétiques sont obtenus en chauffant le matériau au-dessus de 125 degrés, et en lui appliquant une certaine force pour l’extruder, la même structure de filament peut être élaborée à température ambiante, avec seulement 10 % de l’énergie requise pour le PEHD. En intégrant au bilan l’énergie requise pour faire fondre le dérivé du pétrole, la fibre naturelle est mille fois moins énergivore que son équivalent synthétique.

Pour les chercheurs, la soie pourrait donner naissance à une nouvelle classe de molécules, qu'ils ont baptisées ''aquamelts'', en référence au fait qu’elles perdent rapidement leur eau une fois transformées en fibres. « Cette recherche a des implications importantes pour la conception et la production de nouveaux polymères bio-inspirés, ainsi que sur la fabrication de bio-polymères », a expliqué Fritz Vollrath lors de cette annonce. 

Ludovic Fery

Pour en savoir plus : www.ox.ac.uk

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Covid-19] Comment l’IoT de la start-up Koovea va sécuriser la distribution des vaccins

[Covid-19] Comment l’IoT de la start-up Koovea va sécuriser la distribution des vaccins

Alors que les autorisations de mise sur le marché des vaccins contre le covid-19 doivent être accordées prochainement, les moyens[…]

15/12/2020 | SantéLogistique
Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

Plus d'articles