Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Des pérovskites pour stocker des données numériques

Baptiste Cessieux
Des pérovskites pour stocker des données numériques

© DR

C’est n’est qu’une première preuve de concept mais elle ouvre des possibilités inattendues pour les pérovskites : leur utilisation pour le stockage de données numériques. Les informations contenues sur nos disques durs sont en effet un assemblage de 0 et de 1 virtuels, les bits, qui sont en fait la manifestation numérique des propriétés magnétiques des « secteurs » de l’espace de stockage. C’est là que les pérovskites ferromagnétiques développées par le laboratoire de physique de la matière complexe, de l’école polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), pourraient entrer en jeu.

Concrètement, les chercheurs modifient les propriétés magnétiques locales de leur pérovskite à l’aide d’une simple LED. La lumière «efface » temporairement l’ordre magnétique de la zone éclairée, qui peut ensuite être facilement redéfini selon une orientation différente à[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Plus d'articles