Nous suivre Industrie Techno

Des péniches remplacent le va et vient des camions.

Industrie et Technologies

Sujets relatifs :

,
Yprema a choisit la voie fluviale pour transporter les mâchefers du centre d'incinération des déchets ménager d'Ivry sur Seine vers son centre de traitement de Lagny sur Marne.

Le métier d'Yprema c'est écologie industrielle. Elle recycle les matériaux provenant de la démolition de chaussée et bâtiment et valorise les mâchefers d'incinération pour en faire des granulats destinés aux travaux publics (assainissement, génie civil, routes).

L'entreprise ne se contente pas d'être spécialiste du recyclage. Elle joue à fond la carte de l'écologie.

Pour transporter les mâchefers fournis par le centre d'incinération des déchets ménagers d'Ivry sur Seine, au bord du périphérique parisien, vers son centre de traitement de Mâchefer de Lagny sur Marne (77), elle a écarté le transport routier pour une solution de transport fluvial.

Les mâchefers se présentent sous formes de granule de couleur grise, mélange de métaux, de verre, de silice, d'alumine, de calcaire, d'imbrûlés et d'eau. L'incinération de 1000 kg de déchets ménagers produit 250 kg de mâchefers.

Bien sûr, les péniches sont bien moins rapides que les camions. Entre 5 et 7 heures leur sont nécessaires pour rejoindre le centre de production d'Yprema à Lagny sur Marne. Quatre péniches d'une capacité de 300 tonnes transportent les mâchefers qui vont être traités, valorisés, et transformés en granulat pour la construction routière. Chacune d'entre elle dispose de la capacité de douze camions de 25 tonnes.

Du coup, elles évitent un ballet incessant de camions sur les routes de Seine et Marne. L'approvisionnement quotidien par voie d'eau évite 50 aller/retour de camion. Le centre de Lagny sur Marne traite chaque année 250 000 tonnes de mâchefers dont 80% sont acheminées par voie fluviale. Ce qui représente environ 7000 camions de moins sur les routes de Seine et Marne.

Une fois déchargé de la péniche, les mâchefers sont acheminés par convoyeur. Ils passent sous un électroaimant qui évacue les objets métalliques qui seront recyclés. Les mâchefers sont alors stockés en tas pendant 4 semaines pour les faire sécher. Au terme de cette période de pré-maturation, ils sont placés dans un trommel (crible rotatif dotés de maille de 40 mm) et déferraillés magnétiquement.

Les imbrûlés sont séparés par soufflage. Les matériaux non ferreux (Cuivre, Aluminium, Zinc, Etain) sont récupérés par un dispositif à courant de Foucault et recyclé par Pechiney. La grave ainsi obtenue est mise en stock pour maturation. A ce stade, les matériaux se présentent sous la forme d'une grave calibrée et épurée, prête à la stabilisation aux liants hydrauliques dans la centrale de malaxage implantée sur le site. Une fois stabilisés, les produits sont commercialisés sous le label Eco Grave pour le remblai de chaussées, tranchées ou autre travaux publics.

Youssef Belgnaoui

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Dossiers

Dossier composites : comment ils vont surpasser les métaux

Les composites ne cessent d'innover pour rester compétitifs face aux autres matériaux. L'innovation porte sur les matériaux eux-mêmes, mais aussi sur[…]

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Agenda

Les colloques à venir - Au 12 juin 2009

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

Les Nanotechnologies, vous connaissez ?

IT 911 mai 2009

IT 911 mai 2009

Plus d'articles