Nous suivre Industrie Techno

Des palmes peu académiques

Jean-François Prevéraud

Sujets relatifs :

, ,
Un concept innovant, trois matériaux et une géométrie dictée par la mécanique des fluides augmentent de 30 % les performances d'une palme.

Nous avons tous des souvenirs de vacances au bord de la mer. Un masque, un tuba, des palmes et en route pour une après-midi de chasse au requin.

Les palmes, ces simples bouts de caoutchouc de notre enfance, sont devenues des produits de haute technicité. Matériaux, formes et concepts sont sans cesse affinés par les fabricants, pour accroître performances, confort et sécurité des plongeurs, tant professionnels qu'amateurs. Dernière innovation en date, les palmes à voilure fendue.

Simulation et matériaux au coeur de l'innovation

« Dans le mouvement de palmage, environ 30 % de l'énergie est consommée par le débattement vertical des jambes, ce qui réduit d'autant l'effort de propulsion du plongeur. Ce phénomène disparaît avec la voilure fendue », explique Nicolas Vincent responsable produit chez Scubapro France. De fait, cette innovation, apparue voici trois ans aux États-Unis, fait école puisque pratiquement tous les fabricants ont au moins un modèle de ce type dans leur gamme.

Cette évolution majeure, fruit d'un brevet, résulte du travail acharné des ingénieurs de développement. La combinaison des logiciels de CAO, de calcul et de mécanique des fluides pour la simulation des écoulements, avec celle des essais en mer a permis de définir les formes les plus adaptées et de valider les différents matériaux constituant la palme.

En effet, l'époque est révolue ou la palme était moulée dans une seule nuance de caoutchouc et où seule la géométrie permettait de répondre aux différents besoins. Ainsi la Twin Speed de Scubapro comporte pas moins de trois matériaux surmoulés.

Une armature rigide mais élastique en technopolymère apporte à la palme la tenue nécessaire. Elle sert de squelette sur lequel viennent s'accrocher les membranes souples en dérivé de caoutchouc. Celles-ci, de formes asymétriques, canalisent l'eau entre les deux parties de la voilure pour plus d'efficacité lors du mouvement propulseur, mais sans la freiner lors du mouvement de retour. Des bordures en caoutchouc semi-rigides apportent l'élasticité favorisant le retour en ligne de la voilure. De son côté, le chausson est lui aussi un savant mélange de caoutchouc de grades différents

apportant à la fois une bonne tenue du pied pour une bonne transmission de l'énergie et un confort pour des plongées de longues durées.

Moins d'effort pour une propulsion identique

Mais les habitudes restent toujours difficiles à vaincre lorsque l'on présente un concept novateur. Le principe même de ces palmes à voilure fendue est de demander moins d'énergie pour obtenir une propulsion identique ou de permettre, à énergie consommée égale, de palmer plus rapidement et donc d'aller plus vite. « Cela se traduit par une perte de la sensation d'appui sur l'eau que les plongeurs chevronnés traduisent par une performance moindre. Bien entendu il n'en est rien », peste Nicolas Vincent. « Heureusement un test suffit à convaincre les plus sceptiques. C'est comme pour la direction assistée des voitures. Avant c'est inutile, les premières minutes sont déroutantes et finalement on ne peut plus s'en passer ».

LE SAVIEZ-VOUS ?

C'est l'inévitable Léonard de Vinci qui, au xve siècle, réalise dans le "Codex Atlantica" les dessins d'une paire de palmes et d'un tuba. Mais il a fallu attendre les années 1930 et le commandant De Corlieu pour voir apparaître - et breveter - les premières palmes. La nage avec palmes, appréciée du grand public dès l'après-guerre, est devenue une discipline sportive à part entière relativement récemment. Le premier championnat d'Europe fut organisé à Locarno en Italie en 1967. À cette époque, les palmes étaient encore en caoutchouc.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0854

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2004 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

HAUTE TECHNOLOGIE EN IMAGES

HAUTE TECHNOLOGIE EN IMAGES

Bzzzzz Page 6 Énorme ! Page 8

01/05/2004 | Remue-Meninges
RENAULT - NISSAN CE QU'ILS ONT APPRIS L'UN DE L'AUTRE

RENAULT - NISSAN CE QU'ILS ONT APPRIS L'UN DE L'AUTRE

Les trois défis de la microélectronique

Les trois défis de la microélectronique

LES NOUVELLES RÈGLES DU JEU

LES NOUVELLES RÈGLES DU JEU

Plus d'articles