Nous suivre Industrie Techno

Des objets connectés sur mesure avec WeIO

Sophie Eustache
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Des objets connectés sur mesure avec WeIO

Plate-forme de développement open source couplée à un processeur, WeIO veut démocratiser la programmation d'objets connectés. La société sera présente au Maker Faire qui se tient à New York les 20 et 21 septembre.

 

 

Dans la veine du «do it yourself» et digne héritier du Raspberry Pi, la plate-forme WeIO permet de fabriquer et de programmer des objets connectés. Basée sur le langage HTLM5, la plateforme est un vase communicant entre deux mondes : l’électronique et le web. Sur le même modèle que le Raspberry Pi ou l’Arduino, ces hardwares open source qui permettent de programmer des dispositifs électroniques sur mesure, WeIO met à disposition un CPU, qui intègre le Wi-Fi et la RAM, et un processeur ARM Cortex.

Pour la partie programmation, un éditeur de code web permet d’écrire, de débugger et de tester les applications. WeIO est basé sur Python, qui permet de prototyper des applications basées sur la programmation événementielle, en utilisant les langages web standard : HTML5, CSS3, Javascript avec jQuery.

Découvrez WeIO en vidéo:

WeIO - Platform for Web of Things from NoDesign on Vimeo.

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

[Dossier IA] Avec Aniti, Toulouse se lance dans l'IA certifiable pour équiper les systèmes critiques

[Dossier IA] Avec Aniti, Toulouse se lance dans l'IA certifiable pour équiper les systèmes critiques

L’institut interdisciplinaire d’intelligence artificielle de Toulouse veut développer une approche hybride pour répondre aux[…]

[Tribune] Le jumeau numérique est au cœur de l’usine 4.0

[Tribune] Le jumeau numérique est au cœur de l’usine 4.0

[Dossier IA] l'outil derrière le buzz de l'intelligence artificielle

[Dossier IA] l'outil derrière le buzz de l'intelligence artificielle

Snake, le ransomware qui attaque l'usine

Snake, le ransomware qui attaque l'usine

Plus d'articles