Nous suivre Industrie Techno

Des modèles de prévision du prix des matières premières recyclées

Industrie et  Technologies
L'institut d'études statistiques I+C vient de présenter deux nouveaux modèles de prévision du prix de matières recyclées. Après le papier et le calcin l'an dernier, il s'est attaqué aux ferrailles et matières plastiques.


Les matières premières recyclées occupent désormais une place prépondérante dans l'approvisionnement de l'industrie mondiale : au global près de 40 % des matières premières non énergétiques consommées à la surface de la planète. Ces marchés, aussi importants soient-ils, sont également connus pour être le théâtre d'évolutions erratiques.

Etre en mesure d'anticiper à court et à moyen terme le prix d'une tonne de ferrailles ou d'une tonne de matières plastiques recyclées relevait donc encore récemment d'un usage abusif de la boule de cristal mêlé de quête du Graal. Il faut ainsi saluer l'ambition de l'institut d'études statistiques I+C soutenu dans cette démarche par Federec, Fédération du Recyclage, et l'ADEME de s'être attaqués au sujet délicat de la prévision des prix, dans un contexte où les marchés de matières premières ont au global montré une réactivité particulièrement marquée aux besoins de la croissance mondiale.

Après avoir présenté l'an dernier deux modèles sur les prix des papiers recyclés et du calcin, I+C a présenté la semaine dernière, deux modèles concernant les prix des ferrailles et ceux des matières plastiques.

Ces modèles visent plusieurs fonctions :
  • étudier la complémentarité et les liaisons entre matières premières vierges et matières premières recyclées;
  • anticiper les tendances à moyen terme des prix et des quantités sur les marchés de matières premières recyclées ;
  • détecter et évaluer les risques de déséquilibre offre /demande sur les marchés de ces matières premières.
Ils s'appuient sur des outils spécifiques créés par I+C, à savoir des bases de données et des modèles économétriques. Ces modèles fournissent des informations prévisionnelles à moyen terme prenant en compte l'environnement économique des filières, ils sont la base de scénarios exploratoires.

S'il faut en croire les projections présentées, les marchés des matières premières recyclées, matières plastiques et ferrailles, ont encore de beaux jours devant eux. En ce qui concerne les matières plastiques recyclées, après avoir connu entre 2000 et 2005 un prix moyen de 305 $/t, celui devrait se situer entre 2005 et 2010 au niveau de 415 $/t. Quant aux ferrailles, leur prix moyen constaté sur le marché français entre 2000 et 2005 se situait à 124 $/t : il devrait, entre 2006 et 2010, se situer à 180 €/t.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.federec.com

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Avec COSMIC, Atos veut détecter les matériaux dangereux dans les conteneurs

Avec COSMIC, Atos veut détecter les matériaux dangereux dans les conteneurs

Le géant français du numérique s’associe au projet européen de recherche COSMIC, qui vise à détecter[…]

17/07/2019 | Transport
La médaille d'or du CNRS récompense Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences

La médaille d'or du CNRS récompense Thomas Ebbesen pour ses travaux en nanosciences

Mines ParisTech et GRTgaz s’associent pour améliorer la tenue à l’hydrogène du réseau de gaz

Mines ParisTech et GRTgaz s’associent pour améliorer la tenue à l’hydrogène du réseau de gaz

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Un lubrifiant à base d'eau pour des roulements plus efficaces

Plus d'articles