Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Des microsatellites en orbite grâce au financement participatif

Julien Bergounhoux

Sujets relatifs :

, ,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Des microsatellites en orbite grâce au financement participatif

Qui n'aimerait pas avoir son propre satellite en orbite ? C'est désormais possible grâce au projet KickSat, financé participativement il y a quelques années et dont le lancement est imminent. Ce petit satellite de recherche, une fois dans l'espace, relâchera à son tour une centaine de microsatellites qui émettront vers la Terre, chacun avec son propre signal radio.

Le projet open source KickSat, financé en décembre 2011 par 315 personnes sur Kickstarter, l'un des plus gros sites de financement participatif sur Internet, va prendre son envol à la fin du mois. Développé par Zac Manchester, un étudiant en ingénierie spatiale de l'Université de Cornell, le projet avait récolté 74 586 dollars lors de sa campagne, pour une somme de départ demandée de seulement 30 000.

KickSat est un CubeSat, un type de satellite miniature utilisé pour la recherche et dont la taille ne dépasse en général pas 10 cm². Son lancement devrait avoir lieu le 30 mars. Il sera propulsé dans l'espace depuis Cap Canaveral, au sein du programme ELaNa (Educational Launch of Nanosatellites) de la Nasa.


Anatomie d'un Sprite

Une fois en orbite à environ 300 km d'altitude, il déploiera une centaine de Sprites, des microsatellites extrêmement basiques qui éméttront un signal radio qu'il sera possible d'écouter depuis la Terre avant de redescendre dans l'atmosphère et de s'y désintégrer au bout de quelques jours, ce afin d'éviter de créer des débris spatiaux.

Ce lancement sera une démonstration technologique, mais Zac Manchester compte bien rendre la pratique courante, permettant à n'importe qui, moyennant finance, de personnaliser le signal radio d'un Sprite en programmant son microcontrôleur Texas Instrument MSP430. Le fait d'en lancer un grand nombre en même temps à l'aide d'un seul KickSat permet en effet de grandement réduire les coûts de lancement (300 dollars pour un Sprite lors de la campagne Kickstarter). Ils pourraient de plus gagner en complexité à l'avenir pour intégrer d'autres capteurs, par exemple thermiques ou optiques.

Ci-dessous, une vidéo du procédé de déploiement des Sprites par le KickSat :

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

SpaceX met en orbite 60 nouveaux satellites de sa constellation Starlink

Le 11 novembre, Space X, l’entreprise d’Elon Musk, a mis 60 nouveaux satellites en orbite pour sa constellation Starlink. Ils[…]

12/11/2019 | SpatialInternet
Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

Ariane 6, bus électrique, Volkswagen ID.3… les meilleures innovations de la semaine

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

ThrustMe met en orbite le premier satellite utilisant de l'iode pour se propulser

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Pour bien commencer la semaine : L’étage supérieur d’Ariane 6 a son usine 4.0

Plus d'articles