Nous suivre Industrie Techno

abonné

Fil d'Intelligence Technologique

Des micro-supercondensateurs plus performants pour l'IoT grâce au nitrure de vanadium

Alexandre Couto
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Des micro-supercondensateurs plus performants pour l'IoT grâce au nitrure de vanadium

Un consortium de chercheurs de l’institut d’électronique, de microélectronique et de nanotechnologies (IEMN) de l’institut des matériaux Jean Rouxel (IMN), du synchrotron Soleil et de l’Unité de catalyse et de chimie du solide (UCCS) ont mis au point un processus pour permettre l’utilisation de films minces bi-fonctionnels de nitrure de vanadium comme électrodes et collecteurs de courant de micro-supercondensateurs (MSC). Ces travaux, publiés en février dans la revue Energy & Environnemental Science, ouvrent la voie à des MSC plus performants et plus facilement industrialisables.

Avec le développement de l’internet des objets (IoT) se pose de manière croissante la question de l’autonomie énergétique de ses appareils connectés, qui doivent envoyer des informations par intermittence au réseau. Si les batteries, capables de stocker une quantité importante d’énergie, sont aujourd'hui utilisées, les supercondensateurs constituent également des solutions intéressantes pour ce type d’applications.

« Les supercondensateurs sont capables de répondre à des pics de courant importants, sur une faible durée », explique Christophe Lethien, enseignant-chercheur à l’IEMN (Université de Lille / CNRS) et co-auteur de la publication scientifique, « Cette propriété les rend particulièrement adaptés au fonctionnement de capteurs connectés qui fonctionnent en alternant des phases de mesure, de veille et de transmission de l’information mesurée».

Pour pouvoir être intégrés dans de petits objets connectés, ces dispositifs de stockage d’énergie se doivent d’être miniaturisés pour atteindre des dimensions équivalentes à un grain de riz. Pour en améliorer l’efficacité, les chercheurs travaillent sur les moyens d’améliorer leurs capacités de stockage d’énergie, point faible historique de cette technologie.

Adapter un procédé de la microélectronique

Si le nitrure de vanadium a déjà fait ses[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Hydrogène vert, souveraineté du cloud et Lab Robotique, le best of de la semaine

Cette semaine, vous avez été nombreux à vous intéresser à la technologie d’électrolyse alcaline que[…]

Avec Hygéo, Hydrogène de France et Teréga veulent convertir une caverne souterraine pour stocker de l’hydrogène vert

Avec Hygéo, Hydrogène de France et Teréga veulent convertir une caverne souterraine pour stocker de l’hydrogène vert

Plan hydrogène : l’Europe vise une production de masse et décarbonée dès 2030

Plan hydrogène : l’Europe vise une production de masse et décarbonée dès 2030

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Pour bien commencer la semaine, Lhyfe consolide son projet d’hydrogène vert produit en mer

Plus d'articles