Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des membranes en graphène pour les piles à combustible

Philippe Passebon

Des chercheurs de l’université de Manchester viennent de montrer que les monocouches de graphène ou de nitrure de bore étaient perméables aux protons, un travail salué par le magazine Nature, qui pourrait révolutionner l'usage des piles à combustible.

Les feuilles de graphène, même d’une seule couche d’atomes, sont particulièrement imperméables, même aux atomes d’hydrogène. Mais les chercheurs viennent  de montrer que les protons (des atomes d’hydrogène débarrassés de leurs électrons) pouvaient passer la barrière de graphène à des températures élevées, en particulier si la feuille de graphène est recouverte de nanoparticules de platine. Une feuille de graphène pourrait alors être utilisée comme membrane conductrice de protons dans les piles à combustible, permettant ainsi de surmonter le problème des membranes existantes au travers[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Le biorecyclage enzymatique prend de la bouteille

Le biorecyclage enzymatique prend de la bouteille

Après avoir démontré sa capacité à dépolymériser tous les types de plastiques en[…]

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Mini-moteurs ioniques, piles à hydrogène, Global Industrie… les meilleures innovations de la semaine

Michelin et Faurecia s’associent autour de la mobilité hydrogène

Michelin et Faurecia s’associent autour de la mobilité hydrogène

Plus d'articles