Nous suivre Industrie Techno

Solvay et Stratasys misent sur un matériau haute performance pour l'impression 3D

Alexandre Couto

Sujets relatifs :

,
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Solvay et Stratasys misent sur un matériau haute performance pour l'impression 3D

Le PPSU développé par Solvay sera exclusif à l'imprimante F900 de Stratasys

A l'occasion du salon Rapid + TCT de Détroit (Michigan) dédié à la fabrication additive, Solvay a annoncé un partenariat avec Stratasys pour la mise au point d'un matériau haute performance, afin de répondre aux besoins de l'industrie.

Le chimiste Solvay et le constructeur d’imprimantes 3D Stratasys ont annoncé le 22 mai la signature d’un accord de coopération afin de renforcer le portefeuille de matériaux hautes performances dédié à la fabrication additive par dépôt de fil fondu (FDM). Le partenariat porte sur la mise au point d’un grade de polyphénylsulfone (PPSU), un thermoplastique présentant d’excellentes résistances mécaniques, mais également une très bonne stabilité thermique.

Ce matériau est utilisé dans l’industrie aéronautique pour la production de pièces en cabine. Le PPSU mis au point par Solvay et Stratasys répondra aux exigences de résistances aux flammes et d’émissions de fumées imposées par la Federal Aviation Administration, l’autorité américaine de contrôle du secteur aéronautique. Le matériau sera à l’usage exclusif des imprimantes F900, une gamme de produit développé par Stratasys pour répondre aux besoins spécifiques de l’industrie.

Créer un écosystème autour de l'impression 3D

Pour les deux sociétés, ce partenariat renforce leurs orientations stratégiques dans le domaine de la fabrication additive. Stratasys, également fournisseur de matériaux de base, concrétise ainsi sa volonté de mettre en place un écosystème autour de l’impression 3D industrielle. Dans la même optique, le constructeur avait annoncé début avril un autre partenariat avec le chimiste néerlandais DSM pour la fourniture des matériaux exclusifs à son procédé de stéréolithographie industrielle V650 Flex.

Pour Solvay, détenteur d’une large gamme de thermoplastiques hautes performances, comme le polyetherethercétone (PEEK) KetaSpire, il s’agit de valoriser ce savoir-faire dans le domaine de l’impression 3D industrielle actuellement en plein développement. En effet, le procédé d’impression 3D, plus économe en matériau que l’injection, favorise l’emploi de ces plastiques coûteux pour les pièces techniques. Dans un communiqué, le chimiste belge a déclaré s’appuyer sur ce partenariat et la fabrication additive pour accroître les débouchés de ces matériaux.

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« Nous voulons créer en France un Tesla de la batterie sodium-ion », affirme Laurent Hubard, directeur de Tiamat Energy

« Nous voulons créer en France un Tesla de la batterie sodium-ion », affirme Laurent Hubard, directeur de Tiamat Energy

Tiamat Energy a annoncé le 21 novembre son intention de construire la première ligne de production de batteries sodium-ion au monde,[…]

Un béton fibré plus écologique pour renforcer les ouvrages

Fil d'Intelligence Technologique

Un béton fibré plus écologique pour renforcer les ouvrages

Pour bien commencer la semaine : HeXplora, l'open innovation selon Segula Technologies

Pour bien commencer la semaine : HeXplora, l'open innovation selon Segula Technologies

« Nous voulons favoriser l’appropriation de la fabrication additive par les industriels », affirme Guillaume de Crevoisier, directeur commercial mondial des solutions d'impression 3D chez Arkema

« Nous voulons favoriser l’appropriation de la fabrication additive par les industriels », affirme Guillaume de Crevoisier, directeur commercial mondial des solutions d'impression 3D chez Arkema

Plus d'articles