Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des matériaux durables pour l'impression 3D

Philippe Passebon

Sujets relatifs :

,

Des matériaux propres tels que du sel, de la pulpe de bois ou même de l’argile et de la boue sont calibrés pour être utilisés avec les techniques d’impression 3D classiques par une petite société basée à Oakland, Emerging Objects.

La société Emerging Objects souhaite promouvoir l’utilisation de matériaux propres dans les techniques de production par impression 3D. Elle a ainsi développé un papier pour l’impression 3D issu du recyclage de papier journal, ainsi qu'une technique permettant d'imprimer plusieurs autres matériaux dont du sel, du nylon, du bois recyclé et de l’acrylique, renforcés pour obtenir des objets suffisamment solides. Elle a plus particulièrement développé un ciment qui peut être renforcé par une structure interne en fibres et qui se révèle plus solide que le ciment traditionnel. Avec une sableuse, il est possible de donner au matériau une gamme de textures, du brillant au satiné. La société[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Chez Hydro, un tri fin pour un aluminium bas carbone

Dans son centre de Dormagen (Allemagne), Hydro trie des déchets en aluminium consommé pour les réutiliser. Grâce à[…]

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Mobilité hydrogène, mini-usine médicale, composites thermoplastiques… les innovations qui (re)donnent le sourire

Hexcel et Arkema ouvrent un laboratoire commun pour les composites thermoplastiques

Hexcel et Arkema ouvrent un laboratoire commun pour les composites thermoplastiques

Des nanoparticules rendent possible la soudure d’un alliage d’aluminium

Des nanoparticules rendent possible la soudure d’un alliage d’aluminium

Plus d'articles