Nous suivre Industrie Techno

Des matériaux de construction intelligents pour avaler la pollution

Industrie et Technologies
Un consortium réunissant des entreprises privées, des instituts de recherche et le Centre de recherche de la Commission européenne (CCR) mène un programme d'essais de matériaux de construction innovants, destinés à lutte

Ces matériaux de construction (plâtre, mortier, béton architectonique) et revêtements «intelligents» sont mis au point dans le cadre du projet Picada (Photo-catalytic Innovative Coverings Applications for De-pollution Assessment ou Évaluation du pouvoir dépolluant de revêtements photocatalytiques innovants).

Certains matériaux de construction et revêtements spéciaux contenant du dioxyde de titane (TiO2) sont capables d'«attraper» et de «dévorer» les polluants atmosphériques organiques ou inorganiques après avoir été exposés au rayonnement ultraviolet ou solaire. Les substances polluantes ainsi «dégradées» sont ensuite éliminées par l'eau de pluie.

Ces nouveaux matériaux de construction devraient aider à faire baisser les concentrations d'oxydes d'azote (gaz NOx) qui provoquent des problèmes respiratoires et déclenchent la formation de smog, et celles d'autres substances toxiques comme le benzène.

Le projet global coûtera 3,4 millions d'euros et sera cofinancé par la Commission européenne à hauteur de 1,9 million d'euros.

«Les revêtements intelligents peuvent entraîner une révolution, non seulement dans la gestion de la pollution atmosphérique, mais aussi dans la manière dont les architectes et les urbanistes abordent le problème persistant du smog urbain» a déclaré M. Philippe Busquin, Membre de la Commission européenne chargé de l'environnement.

 «Le projet Picada en lui-même est étroitement lié au mandat de notre programme en faveur d'une croissance compétitive et durable, et encourage la mise en place de solides collaborations avec diverses entreprises européennes» a-t-il ajouté.

La contribution de la Commission européenne

Divers types de matériaux de construction «intelligents» ont été testés dans des conditions d'humidité, de température et de rayonnement ultraviolet (UV) expérimentales dans l'installation INDOORTRON du Centre commun de recherche (CCR) de la Commission à Ispra (Italie), afin de simuler un environnement réel.

Les gaz NOx et les composés organiques diffusent à travers la surface poreuse et se fixent sur les nanoparticules de dioxyde d'azote des matériaux de construction et des revêtements. L'absorption du rayonnement UV par le TiO2 incorporé entraîne la «photo-activation» de ce dernier et la dégradation subséquente des polluants adsorbés par les particules.

Les produits acides formés par cette réaction sont éliminés par la pluie ou bien neutralisés par le carbonate de calcium alcalin contenu dans les matériaux.

Les matériaux innovants mis au point par le consortium doivent encore être utilisés en dehors des conditions expérimentales du laboratoire. Cependant, des tests préliminaires réalisés en conditions réelles avec des matériaux photocatalytiques similaires montrent qu'il est possible d'améliorer considérablement la qualité de l'air.

En Italie, à Milan, en 2002, 7000 mètres carrés de surface routière ont été recouverts d'un matériau photocatalytique de type ciment, et l'on a enregistré au niveau de la route une diminution de la concentration des oxydes d'azote atteignant 60 %.

De la même façon, des mesures réalisées au Japon lors de l'utilisation de ciments et de dalles de recouvrement photocatalytiques ont fait apparaître une baisse marquée de la pollution atmosphérique. Les revêtements à base d'oxyde de titane sont meilleurs car ils permettent de couvrir une surface beaucoup plus importante que le ciment, dans la mesure où ils peuvent être appliqués tant sur les bâtiments que sur le mobilier urbain.

Le projet Picada

Le projet Picada  a débuté le 1er janvier 2002 et s'achèvera en 2005. Ses principaux objectifs sont les suivants :

- Meilleure compréhension des processus et mécanismes chimiques
- Évaluation de la performance des revêtements en termes de coûts et de durabilité
- Mise au point et commercialisation des produits

Les partenaires du projet

 Partenaires

 Interlocuteur

 e-mail

 GTM Construction (France) C. GOBIN cgobin@gtm-construction.com
 CTG Italcementi (Italie) L. BONAFOUS l.bonafous@itcgr.net
 Millennium Chemicals (RU) C. LEHAUT-BURNOUF corinne.lehaut@millenniumchem.com
 Dansk Beton Teknik (Suède -Danemark) A. HENRICHSEN ah@dbt.dk
 CSTB (France) R. COPE cope@cstb.fr
 CNR ITC (Italie) A. STRINI  alberto.strini@icite.mi.cnr.it
 NCSRD (Grèce)  J. BARTZIS bartzis@avra.ipta.demokritos.gr
 AUT/LHTEE (Grèce)

  N. MOUSSIOPOULOS et P. LOUKA

  moussio@eng.auth.gr
petroula@aix.meng.auth.gr

Franck Barnu
(Source Commission européenne)

Pour en savoir plus
- Site de Picada : www.picada-project.com/domino/SitePicada/Picada.nsf?OpenDataBase

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Le projet Euroglider de planeur à motorisation électrique valide son concept en vol

Rassemblant une association, des industriels et des écoles d'ingénieurs, le projet Euroglider vise à créer un[…]

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Electriques, connectés, autonomes... les véhicules de l'IAA qui (re)donnent le sourire

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Le design génératif offre une cure de jouvence au minibus Volkswagen

Vers le prototypage fonctionnel

Vers le prototypage fonctionnel

Plus d'articles