Nous suivre Industrie Techno

abonné

Des lasers télécoms de prochaine génération made in France

Juliette Raynal
Des lasers télécoms de prochaine génération made in France

Almae Technologies dispose à Marcoussis de plusieurs réacteurs d'épitaxie.

© Almae Technologies

Produire des lasers modulateurs intégrés, capables d’offrir un débit de 10 Gbit/s, puis de 25 Gbits/s. C’est l’ambition de la start-up Almae Technologies, issues de recherches menées au sein du III-V Lab, un groupement d’intérêt économique rassemblant Nokia Bell Labs, Thales et le CEA.

Considérés comme les moteurs des télécoms, les lasers permettent d’encoder les signaux qui circulent à l’intérieur des fibres optiques. Les lasers développés par Almae Technologies permettent d’émettre de la lumière avec un certain niveau de puissance, mais aussi de contrôler la longueur d’onde de cette lumière et de la moduler de manière plus ou moins complexe pour transmettre l’information. Les produits de la start-up permettent ainsi de cumuler différentes[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

L’Ile-de-France annonce 2,5 millions d’euros pour soutenir des projets de technologies quantiques

Puisque le plan quantique français traîne, la région Ile-de-France en profite pour accélérer dans le domaine. La[…]

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Le multi-cloud européen Gaia-X présente sa première mouture

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Vers une plateforme de métrologie et d’essais dédiée à l’intelligence artificielle avec le LNE

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Atos s’allie avec la start-up Pasqal pour développer un accélérateur quantique à 50 qubits d'ici deux ans

Plus d'articles