Nous suivre Industrie Techno

Des FPGA très sobres et ultracompacts

RL

Sujets relatifs :

, ,
Des FPGA très sobres et ultracompacts

Le mode Flash Freeze d'Actel prédestine ces composants aux applications grand public.

© D.R.

Actel lance des circuits logiques programmables présentés comme les moins énergivores et les plus petits du marché. Application : les appareils portables.

Connu dans l'aéronautique, le spatial et la défense, Actel met son expertise des circuits logiques programmables à ultrabasse consommation à la portée des secteurs grand public. L'américain lance des versions dites "nano" de ses FPGA (Field programmable gate array) Igloo et ProAsic 3, optimisées aux produits portables.

Ces circuits standards, que le concepteur personnalise à son application en les programmant à l'aide d'un logiciel et d'un PC, se distinguent par une consommation de courant de seulement 2 µW. Ils sont conditionnés dans un boîtier de 3 x 3 mm, présenté comme le plus petit actuellement pour ce type de composant.

Déclinés dans des densités de 60 000, 125 000 et 250 000 portes, ces FPGA fonctionnent avec une tension de 1,2 V à 1,5 V, dans une plage de température de - 20 °C à + 70°C. Leur extrême sobriété réside dans le mode Flash Freeze développé par Actel pour minimiser la consommation. Ces composants ciblent les applications grand public à fortes contraintes de consommation et/ou d'encombrement comme les téléphones intelligents, les PDA, les appareils de surveillance médicale personnels, les terminaux de navigation ou les livres électroniques. Au total, Actel proposera une cinquantaine de modèles, à partir de 0,49 dollar pièce pour des gros volumes.

vous lisez un article d'Industries & Technologies N°0905

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2008 d'Industries & Technologies

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Des métaux nobles issus du traitement des hydrocarbures

Le projet Bashycat permet de récupérer les métaux contenus dans les catalyseurs des raffineries et des centrales thermiques.Qui dit combustion[…]

01/04/2009 | ENVIRONNEMENTInnovations
Téléphoner sans parler

Téléphoner sans parler

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

GOOGLE RELANCE LINUX DANS LE MOBILE

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Le microscope descend à l'échelle de l'atome

Plus d'articles