Nous suivre Industrie Techno

Des étudiants bordelais transforment la bactérie E.coli en Elasti-coli

Juliette Raynal

Sujets relatifs :

, ,
Des étudiants bordelais transforment la bactérie E.coli en Elasti-coli

Bacteria Cells with selective focus

© DR

[Associations - projets] 

Dans le cadre de l’édition 2014 de la compétition universitaire de biologie de synthèse International genetically engineered machines (iGem), des étudiants de l’université de Bordeaux et de l’Ecole nationale supérieure de technologie des biomolécules de Bordeaux se sont attachés à faire synthétiser des matériaux entièrement biodégradables et dotés de propriétés plastiques et élastiques à la bactérie Escherichia coli (E.coli).

Le projet consistait à modifier l’ADN d’E.coli afin qu’elle produise des protéines sous forme de polymères semblables à celles que l’on peut retrouver dans les toiles d’araignées ou celles responsables de l’élasticité de notre peau pour obtenir un nouveau biomatériau. Produit de manière écologique et économique, celui-ci pourrait trouver des applications dans le domaine de l’industrie du textile mais aussi dans le secteur de la médecine régénératrice. Les chirurgiens pourraient, par exemple, utiliser ces matériaux à la fois flexibles et résistants pour remplacer les tendons défectueux des patients.

Lors de la finale internationale de la compétition, qui s’est déroulée le 30 octobre dernier à Boston, l’équipe bordelaise s’est vue décernée une médaille de bronze.  

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Interface cerveau-machine : "la miniaturisation et les progrès des neurosciences ouvrent un champ d'application incroyable", pointe Bruno Jarry, de l'Académie des Technologies

Ce 2 novembre se tient dans un format virtuel le colloque "Interface Cerveau-Machine" organisé par l'Académie des[…]

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

[Portrait] Thomas Ybert imprime l'ADN à coups d'enzymes

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

« Avec l’ADN, l’ensemble des données mondiales pourraient être stockées dans le volume d’une camionnette », clame François Képès, membre de l’Académie des Technologies

Ils mettent des neurones en cages

Ils mettent des neurones en cages

Plus d'articles