Nous suivre Industrie Techno

Des éoliennes off-shore de 6 MW dès 2012

Jean-François Preveraud
Des éoliennes off-shore de 6 MW dès 2012

Une conception novatrice pour cette géante des mers.

© DR

Alstom et Converteam développent le plus grand générateur à aimant permanent et entraînement direct au monde pour l’éolien offshore. D’une puissance de 6 MW, il va nécessiter la création des pales les plus longues du monde en collaboration avec LM Wind Power.

Alstom, fournisseur d'équipements et de services pour la production d'électricité, et Converteam, spécialiste de la conversion d’énergie, vont co-développer le plus grand générateur à aimant permanent et entraînement direct au monde destiné à une éolienne. Dans un premier temps, il est prévu d’installer deux prototypes d’éolienne off-shore de 6 MW au cours de l’hiver 2011 et en 2012.

Cette nouvelle génération de turbine de 6 MW d’Alstom utilise un certain nombre de technologies de pointe, issus des deux partenaires, pour créer un équipement simple, solide et efficace, afin de réduire le coût de l’énergie de l’éolien offshore.

On retrouve le système éprouvé Pure Torque d’Alstom, qui transfère la charge du vent directement au mât de l’éolienne et non à l’arbre tournant. Ainsi seul le couple est transmis au générateur. Autre apport intéressant issus de Converteam, le générateur Advanced High Density (AHD) à aimant permanent, qui limite les problèmes électriques potentiels, avec un entraînement direct (direct drive), qui évite le recourt à un multiplicateur mécanique couplé au générateur. La réduction du nombre de composants électriques ou en mouvement accroit la fiabilité et la disponibilité de l’ensemble, tout en réduisant les coûts de maintenance. Un atout décisif dans le domaine de l’éolien offshore. 


                                                     

                                         Le plus grand générateur à aimant permanent 
                                 et entraînement direct au monde destiné à une éolienne.


De plus, ce générateur AHD est plus compact et léger que les systèmes à entraînement direct de la génération précédente. Le poids de la turbine a également été optimisé. Le tout concourant à réduire les coûts d’installation et d’infrastructure.

Des pales de plus de 63 m

Converteam a fourni ses premiers générateurs à aimant permanent pour des éoliennes de 5 MW en 2004 ; son premier générateur à aimant permanent et entraînement direct haute puissance (3,7 MW) est exploité depuis 2008. Avec plus de 22 GW de convertisseurs éoliens fournis jusqu’ici, Converteam fait figure de leader mondial parmi les fabricants indépendants.

« Ce générateur disposera du plus grand couple de tous les générateurs à aimant permanent construits jusqu’ici. Avec ce projet, nous réalisons un pas en avant dans la commercialisation de très grandes éoliennes à entraînement direct. La turbine Alstom sera la plus importante éolienne à entraînement direct du marché offshore et la plus grande à être dotée d’un générateur à aimant permanent et entraînement direct ». indique Pierre Bastid, PDG de Converteam.

Cette éolienne d’Alstom a été développée pour les conditions de vent enregistrées dans la plupart des sites offshore en Europe, aux États-Unis et dans le reste du monde. Deux prototypes seront installés en 2011 et 2012. Une présérie, première étape de déploiement avant la commercialisation complète, sera fabriquée en 2013, alors que la production en série devrait intervenir en 2014.

Bien qu’Alstom ne donne pas trop de détails techniques sur cette éolienne, il annonce que cette géante utilisera pour son rotor les plus grandes pales de turbine au monde, qui seront développées en collaboration avec le constructeur danois LM Wind Power. Ce fabricant détient actuellement le record avec des pales de 62 à 63 mètres. Selon ce constructeur le développement de ces pales, qualifiées de révolutionnaires, demandera environ 20 000 heures de travail pour mettre au point une aérodynamique très performante, ainsi qu’une structure novatrice et un processus de production à bas coût carbone.

Rappelons qu’en janvier, Alstom et EDF Energies Nouvelles (EDF-EN) ont annoncé qu’ils concourraient ensemble, avec cette turbine, dans le cadre de l’appel d’offres lancé récemment en France pour des projets de sites éoliens offshore d’une capacité de 3 GW.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.alstom.com

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Big data, Impression 3D, circuit de chaleur.. les innovations qui (re)donnent le sourire

Big data, Impression 3D, circuit de chaleur.. les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider[…]

[Reportage] L’île Saint-Nicolas des Glénan bientôt autonome en énergies renouvelables

[Reportage] L’île Saint-Nicolas des Glénan bientôt autonome en énergies renouvelables

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

Des additifs qui réduisent le coût des supercondensateurs au lithium

À Dunkerque, Grhyd injecte 20% d’hydrogène dans le réseau de gaz naturel

À Dunkerque, Grhyd injecte 20% d’hydrogène dans le réseau de gaz naturel

Plus d'articles