Nous suivre Industrie Techno

Vidéo

Des éoliennes flottantes au large de l’écosse en 2017

Des éoliennes flottantes au large de l’écosse en 2017

L'Ecosse devrait construire le plus important parc éolien off-shore flottant au monde. L'éolien flottant, dont les gisements sont bien plus importants que l'éolien off-shore classique, fait l'objet de plus en plus de projets, sur la planète et en France.

Statoil s’apprête à construire le plus important parc éolien off-shore de la planète, d’une production attendue de 135 GWh par an, avant fin 2017 au large de l'Ecosse, a annoncé le pétrolier norvégien le 3 novembre. Les cinq éoliennes du parc auront pour spécificité de flotter à la surface de la mer. La solution pourrait ainsi permettre de simplifier l’installation et réduire son coût de production. Pour cela, les Hywinds de Statoil sont fixées sur un ballast ancré à trois endroits. Chaque éolienne mesure entre 258 mètres de haut, dont 80 mètres immergés. La structure en acier immergée sous les flotteurs pèsera près de 2 000 tonnes, soit autant qu’une dizaine de baleines bleues. Les unités seront implantées à 25 km au large de Peterhead au nord-est de l’écosse, dans une zone où la profondeur atteint 95 à 120 mètres.

L’éolien flottant pour réduire les coûts de l’off-shore

Malgré son coût, l’éolien flottant a le vent en poupe comme relais à l’éolien off-shore "posé" , dont les fondations reposent sur le fond marin (environ 3 000 en Europe). Il présente l’avantage de pouvoir être implanté dans des zones de grandes profondeur, là où les vents sont les plus puissants, ou là où le dénivelé du plancher marin est important.  En août 2015, le japon avait ainsi installé  la plus haute éolienne flottante au monde, au large de Fukushima, de 104 mètres de haut, et présentée comme étant capable de résister à des vagues de 20 mètres de haut. Elle est à présent supplantée par le parc écossais.

Et en France ?

Des fermes pilotes d’éoliennes flottantes devraient également voir le jour en France sur quatre sites sélectionnés par le gouvernement, non loin de l’Ile de Groix dans le Morbihan, au large du phare Faraman dans les Bouches-du-Rhône, à l’Est de Leucate et au sud-ouest de Gruissan dans l’Aude. Des éoliennes flottantes devraient être reliées dès 2018 au réseau électrique. DCNS (avec son éolienne WinFlo), Ideol (dans le cadre du projet Oceagen, avec Bouygues Construction) ou Nenuphar (dans le cadre de VertiWind avec Technip et EDF) se sont montrés intéressés par ces projets. D’autres projets sont encore en cours avec des industriels français, à l’instar du projet Sea Reed, qui associe Alstom et DCNS. Dès 2017, une première éolienne de 6 MW composée d’un système flottant semi-submersible développé par DCNS et d’une turbine éolienne offshore Haliade 150 produite par Alstom devrait être réalisée.

Vidéo sur le projet de parc éolien de Statoil en Ecosse

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Test réussi pour les ailes Oceanwings d’Energy Observer, qui a rejoint l’Arctique

Le premier voyage en mer du bateau autosuffisant Energy Observer depuis l’installation des ailes Oceanwings, réduisant la consommation[…]

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Haliade-X : la turbine de l’éolienne la plus puissante du monde dévoilée par General Electric

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Hydroquest annonce la mise en service de son hydrolienne marine à double axe vertical

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Eolien marin flottant, impression 3D et design, satellites... Les innovations qui (re)donnent le sourire

Plus d'articles