Nous suivre Industrie Techno

Des couverts en plastique originaux

Jean-François Preveraud
Des couverts en plastique originaux

Un petit casse-tête avant de casser la croute ?

© DR

BASF a présenté de manière originale ses matériaux et ses services d’accompagnement à leur mise en œuvre lors du salon K2010. Pour cela, ils ont aidé une équipe de designers à réaliser des couverts qui sont aussi un casse-tête.

A l'occasion du salon international du plastique K 2010, qui s’est tenu en Allemagne le mois dernier, BASF a présenté sur son stand les couverts Join. Conçus par les designers de l'agence ding3000, ils ont été réalisés par Konstantin Slawinski, dont l'entreprise fabrique depuis quelques années des ustensiles ménagers insolites au design raffiné. Ils sont en Ultramid A3EG6 FC, un polyamide agréé pour le contact alimentaire.

Loin de se borner à servir d'ustensiles pour le repas, ces couverts emboîtables, composés d'une fourchette, d'un couteau et d'une cuillère sont conçus comme des trois-en-un : à la fois jeu de patience ; sujet de conversation et décoration de table. Pour cela, les designers Carsten Schelling, Sven Rudolph et Ralph Webermann de l'agence ding3000, spécialisés dans la conception de meubles et d'appareils ménagers depuis 2005, se sont inspirés d'un jeu japonais où trois bâtonnets semblent inextricablement imbriqués les uns dans les autres.

Un casse-tête pour la conception

Ces couverts fonctionnent sur le même principe : chacun des trois éléments est percé d'une encoche centrale qui permet de les emboîter les uns dans les autres. Une fois assemblés de cette façon, les couverts forment une petite sculpture suffisamment stable pour être posée sur une table. Lorsqu'il prend place, le convive se trouve confronté à une énigme. Avant de pouvoir entamer son repas, il doit résoudre ce casse-tête.

L'équipe de la designfabrik de BASF a aussi participé activement à leur développement et à leur réalisation. La designfabrik BASF propose ses services de conseil aux designers de tous horizons, qu'ils soient indépendants ou intégrés dans une entreprise, dès lors qu'ils ont besoin d'assistance dans la mise en œuvre de produits BASF. Deux designers industriels et des ingénieurs de BASF apportent des réponses aux questions posées sur l'utilisation correcte des matières plastiques, les procédés adaptés pour leur mise en œuvre, la finition des surfaces et les couleurs ou encore la forme et la fonction.

Dans le cas des couverts emboitables Join, ses experts ont mis leur savoir-faire au service de ding3000 en aidant les designers à sélectionner la matière plastique appropriée et à mettre en œuvre leur idée de produit. Pour cela, à l'aide du logiciel de simulation Ultrasim, ils ont testé sur un prototype virtuel la forme la plus stable du produit, afin d'éliminer tous ses points faibles.

Trouver la bonne matière

En concertation avec les designers, ils ont identifié la matière première optimale pour cette application originale. Ils ont retenu l'Ultramid A3EG6 FC, un polyamide spécial renforcé de fibres de verre. Agréé pour le contact alimentaire (FC : food contact), résilient, thermorésistant, facile à colorer et résistant au lave-vaisselle, l’Ultramid répond par ses caractéristiques aux exigences plutôt inhabituelles posées à une matière première destinée à la fabrication de couverts. Non seulement le plastique lui-même, mais également les additifs et colorants utilisés pour la fabrication devaient être agréés pour le contact alimentaire. C’est BASF Color Solutions qui a fourni les produits parfaitement adaptés pour cet usage.

Grâce à la stabilité de l'Ultramid, le design a pu être affiné pour aboutir à une forme plus fine que celle de la plupart des couverts en plastique courants. Le polyamide spécial ayant également été sélectionné pour sa thermo-résistance, le couteau peut servir à couper des aliments très chauds.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.plasticsportal.net

 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Dossiers

Éco-conception : Comment le numérique peut-il devenir durable ?

Après avoir optimisé la consommation énergétique des équipements électriques et électroniques du[…]

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : Trois pistes pour verdir les emballages

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

Dossiers

Éco-conception : À Wattrelos, Decathlon peaufine son modèle vertueux

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

[Exclusif] « La Fédération hospitalière de France planche sur un respirateur rapidement industrialisable », annonce Enguerrand Habran, son directeur de l'innovation

Plus d'articles