Nous suivre Industrie Techno

Des coulis d’hydrates pour révolutionner la climatisation

Hugo Leroux
Des coulis d’hydrates pour révolutionner la climatisation

Les hydrates piègent très bien le froid

© Irstea

Les coulis d’hydrates  pourraient remplacer en partie les liquides frigorigènes dans les systèmes de climatisation, émetteurs de gaz à effet de serre dont l’usage est de plus en plus réglementé.  Des chercheurs de l’Irstea vont recevoir un Prix des Techniques Innovantes pour leurs travaux sur ces "transporteurs de froid" lors du salon Pollutec 2012.

Les coulis d’hydrates consistent en de petites particules de glace transportées par un fluide. « C’est une glace d’hydrates, des composés qui stockent très bien le froid et fondent à plus de 12°C », explique Anthony Delahaye, chercheur à l’Irstea. Des caractéristiques idéales pour transporter le froid dans les climatisations.

« Ils ne remplacent pas totalement les fluides frigorigènes, indispensables au cœur de machines frigorifiques, mais peuvent assurer le transport jusqu'au lieu climatisé », précise Anthony Delahaye. Des coulis d’hydrates à base de sels sont déjà employés au Japon ou en Allemagne. Les hydrates développés à l’Irstea, à base de Co2, seraient plus efficaces. Reste pour les chercheurs à optimiser l’écoulement des coulis dans les canalisations. Des discussions sont en cours avec des industriels, mais n’ont abouti à aucun projet de démonstration à ce jour.

Hugo Leroux
 

Bienvenue !

Vous êtes désormais inscrits. Vous recevrez prochainement notre newsletter hebdomadaire Industrie & Technologies

Nous vous recommandons

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

« La ligne pilote d'ACC à Nersac produira les premières batteries lithium-ion en novembre-décembre », avance Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC

Automotive Cells Company avance vers ses gigafactories de batteries lithium-ion. Olivier Dörr, directeur industriel d’ACC, détaille[…]

Micro-algues : « L’enzyme FAP permet de former en 100 nanosecondes un hydrocarbure entier », clame Damien Sorigue chercheur au CEA

Micro-algues : « L’enzyme FAP permet de former en 100 nanosecondes un hydrocarbure entier », clame Damien Sorigue chercheur au CEA

Sécurité d’approvisionnement en électricité et objectifs de décarbonation : RTE se montre optimiste pour 2030

Sécurité d’approvisionnement en électricité et objectifs de décarbonation : RTE se montre optimiste pour 2030

Une batterie Li-ion intégrée dans un matériau de structure

Fil d'Intelligence Technologique

Une batterie Li-ion intégrée dans un matériau de structure

Plus d'articles